Rien n’est tel que le rêve, pour engendrer l’avenir

Je rêve, nous rêvons d'un monde nouveau respectueux des droits et solidaire

Votre rêve, notre rêve d’aujourd’hui peut devenir la réalité de demain…

Nous tous, adultes, jeunes et enfants, avons besoin d’imaginer l’avenir après ces longs mois de crise sanitaire et de privations de libertés.

Un jour des historiens se pencheront sur cette période étrange qui a vu la fermeture des écoles, le port du masque, les gestes barrières, la fermeture des salles de cinéma, des musées, la privation des déplacements, des visites à nos familles éloignées…

Compte-tenu de leurs conditions de vie, de leur environnement, certains enfants et adolescents semblent avoir peu souffert des confinements et de l’enseignement à distance. D’autres, au contraire, ont lourdement pâti de cette crise sanitaire qui a dégradé les relations familiales, largement augmenté le temps passé devant les écrans, altéré le sommeil et le bien-être psychologique, rendu complexes les apprentissages scolaires.

Pour les enfants comme pour les adultes, le confinement a accru des inégalités susceptibles de se creuser à moyen terme.
Un monde nouveau et plus solidaire est-il possible ?
C’est souvent lorsque la société est en pleine désillusion, en situation de crise, que nous nous interrogeons sur notre avenir et tentons de penser un monde meilleur pour demain.
Nombreuses sont les questions que la jeunesse peut légitimement se poser :

• Pourquoi ne parvenons-nous pas à supprimer la pauvreté et quels sont les moyens à imaginer pour mettre fin aux injustices sociales ?

• Pourquoi continuons-nous à avoir peur de tous ceux qui sont différents et comment lutter contre les discriminations raciales, ethniques et religieuses ?

• Pourquoi refusons-nous d’accueillir dignement les migrants fuyant leur pays en guerre ou en grande détresse ?

• Pourquoi ne sommes-nous pas plus solidaires, plus fraternels, avec d’autres continents sévèrement touchés par la pandémie ?

• Quelle place faisons-nous aux jeunes pour construire ce monde nouveau ? Comment leur parole est-elle prise en compte ?

Lors des derniers concours, les thèmes de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et du respect de l’environnement étaient proposés. Comment prendre en compte tous ces sujets dans la période que nous traversons ?

Etre capable de proposer une société idéale caractérisée par la justice, l’égalité, la liberté et le respect de notre planète, c’est déjà se projeter dans l’avenir en recherchant des alternatives au monde dans lequel nous vivons.

C’est sur le thème d’un monde différent, qui n’existe pas encore mais auquel aspirent les enfants, la jeunesse et tous les êtres humains que nous vous invitons à participer à l’occasion de cette nouvelle édition du concours des écrits pour la fraternité.
Nous sommes certains que les idées ne vous manqueront pas sur ce sujet.

Servez-vous de vos expériences personnelles et prenez la parole, construisez, proposez, et transmettez-nous votre motivation et votre engagement.

Françoise Dumont
Présidente d’honneur de la LDH
Présidente du jury

Share This