Retour à Béziers, de Didier Daeninckx

Par Anne Gaudron, déléguée régionale LDH Languedoc-Roussillon

 

Didier Daeninckx nous a habitués à ses écrits basés sur la réalité sociale, du passé comme du présent. Il a pris par la main et par les souvenirs son grand-père anarchiste (avec Tardi, dans Le Der des ders) et bien d’autres personnes lumineuses encore. Il a obtenu un prix Goncourt prestigieux… celui du Livre de jeunesse.

Et c’est dans ce contexte d’écrivain qu’il accompagne un être de fiction, Nouria, et que, grâce à elle, il nous fait (re)découvrir cette ville du Sud, au printemps 2014.

Alors, allons à Béziers, nous immerger comme lui et Nouria pendant trois mois, en pleine campagne électorale. Béziers, ville natale de Jean Moulin, « musée » des années 1960, qui porte une très forte densité… de souvenirs. Souvenirs d’une économie basée sur les grandes propriétés viticoles et le négoce actif de vins. Le trafic du canal du Midi n’était pas alors basé sur le tourisme, un tourisme international où les étrangers ne s’arrêtent jamais pour visiter la ville. Nouria arrive au début de la campagne des municipales, et Didier Daeninckx nous livre, d’une manière très subtile, son analyse pertinente de l’échiquier politique local. Robert Ménard, bien sûr, qui fait lui aussi son retour à Béziers, comme celui d’un enfant du pays, son père français d’Algérie ayant été militant communiste, puis passé à l’OAS. Ménard qui insuffle dans ce laboratoire urbain ses convictions identitaires et de renaissance d’une civilisation chrétienne, où la « fraternité » de notre devise républicaine est pour lui basée sur le mérite. Et bien d’autres choses encore que je vous laisse découvrir à la lecture, jusqu’à la surprise finale.

Didier Daeninckx a eu la gentillesse de participer à une discussion passionnante autour de son livre à la mi-décembre à Montpellier, organisée par le comité régional du Languedoc-Roussillon.

Laissons la parole de fin à Nouria : « Je préfère être française de branche que française de souche. »

 

Retour à Béziers
Didier Daeninckx
Editions Verdier
10 €

Share This