Marche du 11 janvier 2015 et présence de certains chefs d’Etat et de gouvernement

La participation massive aux manifestations du 11 janvier 2015 exprime la solidarité sans partage de l’opinion publique avec toutes les victimes. La présence de certains chefs d’Etat et de gouvernement à la manifestation parisienne est critiquable à plusieurs égards. D’abord, elle a induit que le problème se pose en termes internationaux, de « conflit de civilisation » et que la France est attaquée de l’extérieur. Elle a fait la part belle à des responsables politiques autoritaires, eux-mêmes coupables dans leurs pays d’atteintes lourdes et répétées contre le droit de la presse, la liberté d’expression, la vie des journalistes, le droit d’association. Enfin, elle a affiché une « unité » politique qui n’existe pas.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.