Liberté pour les défenseurs des droits humains au Bélarus #FREEVIASNA

Appel à rassemblement le vendredi 17 septembre, à 12h, place de l’Hôtel de ville, à Paris

Vendredi 17 septembre, Paris se joindra au rassemblement mondial sous le hashtag #FREEVIASNA pour être solidaire de nos amis et militants des droits humains emprisonnés au Bélarus.

Au cours des derniers mois, la répression contre les organisations de la société civile et les militants des droits humains au Bélarus s’est dangereusement accrue. En juillet et août 2021, le ministère de la Justice a liquidé plus que 200 organisations de la société civile. À ce jour, une trentaine de défenseurs des droits humains ont été arrêtés ou accusés de crimes et sont actuellement détenus, trois ont été condamnés à des peines de prison ; 23 avocats ont été radiés du barreau. Les répressions ont touché le plus durement le Centre des droits humains Viasna, la principale ONG biélorusse de défense des droits humains et membre de la FIDH.

Le 17 septembre 2021 marque le premier anniversaire du début de la répression contre Viasna. Ce jour-là, l’année dernière, Marfa Rabkova, coordinatrice du réseau de volontaires de Viasna, a été arbitrairement détenue. Le 17 septembre, elle aura passé un an en prison. Après sa détention, plusieurs poursuites pénales ont été engagées contre les dirigeants, les membres et les bénévoles de Viasna, ses bureaux et les appartements de ses employés ont été fouillés à plusieurs reprises, des dizaines de membres de Viasna ont été détenus arbitrairement. Aujourd’hui, sept membres de Viasna restent derrière les barreaux sur la base d’accusations montées de toutes pièces, dans des conditions de détention épouvantables, dont Valiantsin Stefanovic, vice-président de la FIDH, et Ales Bialiatski, ancien vice-président de la FIDH et citoyen d’honneur de Paris.

Pour plus de détails, veuillez consulter : https://belarus.fidh.org/freeviasna

Voir l’événement Facebook

Paris, le 15 septembre 2021

Share This