Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 10 mars-avril 2014

Dans le contexte du désarroi des institutions européennes, il est important de rappeler la situation alarmante de l’Ukraine où le vote s’est accompagné de graves violations des droits de l’Homme, le rendant caduc aux yeux des observateurs internationaux. L’arbitraire intervention militaire russe traduit, quant à elle, le caractère autoritaire du régime de Vladimir Poutine et signe le retour vers une censure renforcée envers les médias libres non seulement en Ukraine, mais aussi en Russie. On prendra donc connaissance avec intérêt de la réaction de la FIDH au référendum du 16 mars en Crimée qui fait suite aux tensions entre l’Ukraine et la Russie.Outre cette actualité, le présent numéro de notre lettre tente de cerner les enjeux liés aux migrations de cette région de l’Europe ainsi que dans les républiques de l’ex-URSS sur fond d’hostilité ouverte envers les migrants et d’une réelle xénophobie en Russie. Des enjeux d’autant plus importants qu’ils sont liés à la mobilité intra et extra-européenne et aux questions qui touchent aux frontières de l’Union européenne. Parmi lesquelles on trouve bien entendu la sécurité mais également la mobilité du travail, des politiques migratoires garantissant le respect des droits fondamentaux de tous ceux qui franchissent des frontières, le « Paquet Asile » qui entrera en vigueur au second semestre de 2015, ou encore la signature, début 2014, d’un accord sur les réadmissions entre l’UE et l’Azerbaïdjan.

Téléchargez la Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 10

Share This