Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 4 janvier 2013

Préserver la mémoire est une modalité de réparation pour des populations qui en ont pu être privées dans l’espace public. C’est également, aux côtés de la nécessité de « faire de l’histoire », une des modalités d’éducation à la citoyenneté. Ces enjeux restent, vingt ans après les transformations politiques en Europe de l’Est, brûlants en termes politiques et sociaux ainsi qu’au regard des droits de l’Homme.

Télécharger la lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 4 janvier 2013.

Share This