Les tweets islamophobes d’Agnès Cerighelli

Avocat LDH : cabinet Arié Alimi

Madame Agnès Cerighelli, qui était conseillère municipale à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) s’était illustrée au mois de décembre 2019, à l’occasion de la grève de la SNCF et de la RATP, par des tweets islamophobes accusant la direction de la RATP d’avoir « embauché trop d’arabo-musulmans » qui traiteraient les usagers « comme du bétail », ajoutant « Le prosélytisme islamique s’est aggravé. A l’approche de Noël, la grève est systématique. Le DRH de la RATP a recruté des milliers d’agents arabo-musulmans qui méprisent Noël ».

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) avait porté plainte pour discrimination raciale. Condamnée en 1ère instance par le tribunal correctionnel de Versailles, l’intéressée a fait appel de la décision judiciaire.

Par arrêt rendu public le 16 mars 2022, la cour d’appel de Versailles a confirmé le jugement déféré en toutes ses dispositions et condamné Agnès Cerighelli à verser à chacune des parties civiles (LDH, Licra, Mrap) la somme de 1 000 € au titre des frais de procédure.

Share This