Jean-Pierre Worms, hommage à un citoyen engagé

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) salue la mémoire de Jean-Pierre Worms, disparu dans la nuit du vendredi 12 juillet dernier.

Militant infatigable de la promotion des droits, de la démocratie, locale et participative, et de la citoyenneté, il a été membre de sa direction nationale, élu au Comité central de la LDH de 1996 à 2003. Toutes celles et tous ceux qui l’ont côtoyé sont profondément peinés de cette triste nouvelle, ayant pu apprécier sa personnalité attachante, son intelligence fine, son humilité et ses apports à la pensée collective.

Profondément humaniste, il a été tout au long de sa vie un exemple d’engagement désintéressé, comme élu local et national ou comme responsable associatif. Sociologue, fondateur ou à l’initiative de nombreux réseaux partenariaux, il a toujours veillé au dialogue avec les institutions publiques, à allier démarche intellectuelle et expertise associative pour valoriser les pratiques et initiatives locales et les traduire en pensées et actes politiques. Ce sera notamment le sens de son engagement dans le Collectif pouvoir d’agir, qu’il crée en 2010 contre l’exclusion sociale, ou ses responsabilités à la Fonda, qu’il présida de 2003 à 2008 et dans laquelle il restera très investi jusqu’à aujourd’hui.

Il laisse de nombreux travaux et réflexions qui demeurent utiles à la compréhension de la crise de l’Etat, de la représentation et du modèle social en place, avec, au cœur de toute réponse, la défense d’une citoyenneté active. Nous aurons à cœur de poursuivre son combat, forts de l’horizon qu’il a éclairé.

La LDH présente ses sincères condoléances à sa famille, à ses proches, aux équipes de la Fonda comme à toutes celles et ceux qui ont partagé ses combats pour une société fraternelle et de progrès.

Paris, le 15 juillet 2019

Télécharger le communiqué en format PDF

Share This