Inadmissible agression d’un journaliste par la LDJ

Communiqué LDH

On ne compte plus les incidents auxquels la Ligue de défense juive (LDJ) est mêlée.

Ce groupuscule juif d’extrême droite, connu pour ses pratiques d’une grande violence et ses provocations récurrentes, s’est encore illustré jeudi 22 octobre, lors d’un rassemblement organisé par une centaine de militants de la LDJ, devant le siège de l’AFP. Il s’agissait pour eux de protester contre le traitement médiatique que l’agence réserverait aux événements qui se déroulent actuellement en Israël.

A cette occasion, un journaliste présent sur place, et qui a déjà couvert des manifestations de la LDJ, a été reconnu, violemment agressé, pourchassé, au point de devoir se mettre sous la protection de la police.

La Ligue des droits de l’Homme dénonce avec force de telles pratiques qui visent à intimider les journalistes et à rendre impossible tout travail d’information.

Après cette nouvelle agression, la LDH exige que le cabinet du ministre de l’Intérieur prenne rapidement toutes les dispositions qui mettent fin aux agissements inadmissibles d’un mouvement proche d’un parti interdit par le gouvernement israélien lui-même, après le massacre d’Hébron perpétré par l’un de ses membres.

Ce qui, jeudi soir, était en jeu, c’était la possibilité pour les journalistes de faire leur travail en toute sérénité. Il y va du respect d’une des règles qui fondent la démocratie.

 

Paris, le 27 octobre 2015

Share This