François Della Sudda, la perte d’un infatigable militant des droits et de la citoyenneté

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme a la très grande tristesse d’apprendre le décès de François Della Sudda dont il fut membre de la direction nationale durant plusieurs années.

François Della Sudda a été un militant déterminé pour la défense universelle des droits en France et dans le Monde.

Fortement engagé pour l’indépendance de l’Algérie, il a toujours été attentif aux atteintes à la démocratie et aux libertés dans ce pays comme au Maroc et en Tunisie. Il avait le même engagement pour la paix au Moyen-Orient, inlassable défenseur des droits des Palestiniens.

En France, la situation des sans-papiers en avait fait un militant incontournable des droits des étrangers, investi dès le début des années 80 pour la citoyenneté de résidence avec l’objectif qui reste encore à atteindre du droit de vote des résidents non communautaires.

Attaché aux libertés publiques, il a aussi été un animateur infatigable d’une Commission nationale sur les relations entre les citoyens, la police et la justice et permis à ce titre la publication de plusieurs rapports éclairant des faits d’abus signalés et des mesures concrètes pour les prévenir.

La LDH présente ses plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants et à tous ses proches. Nous perdons tous un grand défenseur des droits et des libertés, ses combats restent pleinement les nôtres. La LDH les poursuivra avec la même force en hommage à son bel exemple.

Paris, le 19 août 2017

Share This