Projection-débat : “Avant que les flammes ne s’éteignent”

Libertés et démocratie

LDH : Bondy-Rosny-Noisy-Bobigny

Date
13/12/2023 - 19h30

Lieu
Bourse départementale du Travail de Bobigny
1 rue de la libération, 93700 Bobigny

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Projection-débat : "Avant que les flammes ne s'éteignent"

Le film de Mehdi Fikri (1) est une fiction, mais celle-ci est tellement proche de la réalité. Cette réalité, la LDH la dénonce hélas régulièrement, et c’est ce qui justifie le soutien qu’elle apporte à ce long-métrage : violences policières, gestion sécuritaire des quartiers, refus du dialogue social et violence qui en découle.
Nous sommes dans la banlieue de Strasbourg. Suite à la mort de son petit frère lors d’une interpellation policière, et après la douleur, l’abattement, Malika se lance dans un combat afin de faire éclater la vérité, d’exiger justice et de réparer le malheur en lui donnant un sens social – au péril de l’équilibre familial. Mais les autorités tentent de créer de l’opacité autour de cet homicide, pour que la famille ne pose pas de questions et que la société ne s’insurge pas contre des violences liées aux biais raciaux ancrés chez nombre de policiers. Dans le même temps, la victime est déconsidérée, ramenée à des faits de petite délinquance, qu’on lui a reprochés. Une pratique habituelle… Lire la suite.

A la suite de la projection, un débat et des échanges avec la salle prendront place en présence de :

• Nathalie TEHIO, membre du bureau national LDH, coordonnatrice des observatoires des pratiques policières et des libertés publiques,

• Emilie, porte-parole de l’association “Vérité et Justice pour Yanis” de Saint-Denis,

• des membres de l’OPP93 (Observatoires des pratiques policières de Seine-Saint-Denis) qui animeront les échanges. Les intervenants et référente LDH Fédé et section locale sont invité.es.

Un tarif de 3,00 € sera appliqué pour cette séance.


Suivez-nous sur :
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.