La LDH à la fête de l’Humanité

Libertés et démocratie

LDH : LDH

Date
15/09/2023 - 17/09/2023 - Toute la journée

Lieu
Fête de l’Humanité – La Base 2017
Place Général Valérie André, 91220 Brétigny-sur-Orge

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


La LDH à la fête de l’Humanité

 


Animations sur le stand LDH

La LDH sera présente au village des territoires solidaires où elle vous invite à visiter son stand.

 

Présentation du jeu “On lâche rien”

Vous pourrez y découvrir et essayer le jeu “On lâche rien !”, un jeu de société pour tout public qui sensibilise à la liberté de manifester.

La liberté de manifester est un droit essentiel en démocratie. Ce droit est aujourd’hui dangereusement remis en cause en France par des stratégies de maintien de l’ordre fondées sur un usage excessif de la force et une criminalisation des personnes qui manifestent.

“On lâche rien !” illustre des pratiques tirées de la réalité des manifestations aujourd’hui, avec l’ambition d’amener les joueuses et les joueurs à questionner ces pratiques.

Séance de dédicaces du livre L’Etat hors la loi. Logique des violences policières d’Arié alimi

Le samedi 16 septembre de 14h à 15h, dédicaces du livre L’Etat hors la loi par Arié Alimi, avocat et membre du Bureau national de la LDH (parution le 14 septembre aux éditions La Découverte).

Séance de dédicaces de l’affiche “Ensemble, cultivons nos droits et libertés” de Dugudus

Le samedi 16 septembre de 15h30 à 16h30, dédicaces de l’illustrateur Dugudus de l’affiche de la dernière campagne d’adhésion de la LDH (en vente sur la boutique en ligne et sur le stand).

 


Débats organisés par la LDH

 

Répression des défenseur-e-s de l’environnement : quelle actualité ?

Le samedi 16 septembre de 17h à 18h
Lieu : stand du PC Vendée Pays de Loire, situé place Marie Curie, situé à proximité de l’Agora de l’humanité

Avec

Me Arié Alimi, avocat, spécialiste des violences policières, auteur du livre L’Etat hors la loi. Logique des violences policières (éditions La Découverte, septembre 2023), membre du Bureau national de la LDH

Lionel Brun-Valicon, membre de l’Observatoire des pratiques policières de Seine-Saint-Denis, observateur à Sainte Soline, co-animateur du groupe de travail “Environnement, écologie et droits” de la LDH

Me Marion Ogier, avocate en droit public, membre du Saf et du Comité national de la LDH

Animation Eugénie Barbezat, journaliste

Sainte-Soline, méga-bassines, arbres et haies coupés, pollution de l’eau, de l’air, non-respect de la biodiversité, etc., depuis des années des associations locales, régionales, nationales et internationales se battent en pensant aux générations futures. De Vital Michalon, mort à Creys-Malville, à Rémy Fraisse, tué à Sivens, jusqu’aux violences graves commises sur les militants de Bure et de Sainte-Soline, les violences policières ont toujours visé lourdement l’écologie politique. Leurs militantes et militants doivent fréquemment faire face à des menaces, des arrestations parfois violentes, des procédures judiciaires dérogatoires (notamment la législation anti-terroriste) annonçant quelquefois des peines lourdes. Le contrat d’engagement républicain, en application de la loi « Séparatisme », renforce la mainmise de l’Etat sur les associations et sur leurs financements, y compris par les collectivités territoriales. Cette loi a par ailleurs facilité les dissolutions d’associations ou de groupements de fait, comme les Soulèvements de la terre.

Comment expliquer ce phénomène, quel cadre politique et judiciaire, quelle actualité ?

 

La question sécuritaire ou « l’ordre » qui déborde

Le dimanche 17 septembre à 11h15
Lieu : Agora de l’humanité

Avec Joëlle Bordet, membre du Comité national de la LDH, chercheuse, psychosociologue

Anthony Caille, secrétaire général CGT Police

David Dufresne, journaliste, réalisateur du film Un pays qui se tient sage

Thibaut Spriet, secrétaire national du syndicat de la magistrature

Nathalie Tehio, membre du Bureau national de la LDH, avocate, coordinatrice nationale des Observatoires des libertés publiques et des pratiques policières.

Animation : Eugénie Barbezat, journaliste

Surveillance généralisée, contrôles au faciès, amendes forfaitaires, violences policières. Depuis quelques années, et plus particulièrement depuis la mise en place de l’état d’urgence face aux attentats terroristes, la législation française ne cesse de s’alourdir sous prétexte de « renforcement de la sécurité des personnes ».

Les drones, les caméras embarquées ne suffisent déjà plus : la loi du 19 mai 2023 relative aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 restreint encore plus les libertés individuelles et permet pour la première fois l’utilisation d’un algorithme pour l’exploitation des images captées. L’objectif d’autorisation de la reconnaissance faciale est déjà en ligne de mire.

La criminalisation des militants contestataires est de plus en plus prégnante. Le choix du « sécuritaire » affecte grandement les quartiers populaires.

Remise en cause de la liberté de manifester, de la liberté d’expression, du droit de grève, ce débat permettra d’aborder les sujets de la surveillance généralisée, du contrôle au faciès, des amendes forfaitaires et des violences policières sous l’angle des droits.

 


Débats et animation organisés par nos partenaires

 

Débat sur le racisme dans la police

Le vendredi 15 septembre à 17h
Lieu : stand de SOS racisme

Avec Nathalie Tehio, membre du Bureau national de la LDH, avocate, coordinatrice nationale des Observatoires des libertés publiques et des pratiques policières ; Sacha Halgand, membre du Bureau national et responsable de notre comité local de SOS Racisme Mantes-la-Jolie ; et Anthony Caillé de la CGT Police. Une quatrième personne est à confirmer.

Débat : “Droit à la santé : qui paye l’addition ?”

Le vendredi 15 septembre de 17h à 18h
Lieu : village des territoires solidaires

Avec Philippe Laville, co-animateur du groupe de travail “Santé, bioéthique” de la LDH. Organisé par la fédération des mutuelles de France.

 

Table-ronde sur les contrôles d’identité et les violences policières

Le samedi 16 septembre à 11h
Lieu : stand du Syndicat des avocats de France (Saf) et du Syndicat de la magistrature (SM)

Avec Nathalie Tehio, membre du Bureau national de la LDH, avocate, coordinatrice nationale des Observatoires des libertés publiques et des pratiques policières ; et Me Slim Ben Achour et Me Claire Dujardin, présidente du Saf

 

Séance de dédicaces du livre L’Etat hors la loi. Logique des violences policières d’Arié alimi

Le samedi 16 septembre de 15h à 16h
Lieu : stand de la France insoumise

 

Comment le mouvement social peut faire  face aux violences policières, à une répression accrue et aux dissolutions ?

Le samedi 16 septembre de 17h à 18h30
Lieu : Stand du syndicat Solidaires

Avec Patrick Baudouin, président de la LDH, dans le cadre d’un débat organisé par Solidaires ; et des représentant-e du syndicat des avocats de France, du syndicat de la magistrature et du syndicat Solidaires

 

Projection du documentaire Parlement de rue des personnes migrantes

Le dimanche 17 septembre de 12h à 13h
Lieu : stand du syndicat Solidaires

Débat avec Uni-es contre l’immigration jetable (UCIJ), dont la LDH est membre, pour une politique migratoire d’accueil et contre la loi Darmanin

Le dimanche 17 septembre de 13h à 14h15
Lieu : stand du syndicat Solidaires

Un autre accueil des personnes migrantes est possible ! Le gouvernement assume une politique migratoire utilitariste, répressive et discriminatoire, qui bafoue les droits des personnes exilées. Une politique qui s’illustre particulièrement avec cette séquence infinie et ubuesque que nous vivons autour du nouveau projet de loi Asile et Immigration. Nous, collectifs de personnes concernées et associations de soutien, affichons collectivement notre rejet de cette politique. Nous dénonçons et voulons rendre visible le décalage entre les discours et mesures qui vont à contresens des véritables enjeux et besoins des personnes migrantes. Une autre approche des politiques migratoires est possible et surtout plus que jamais nécessaire !

 

Projection-débat : Un pays qui se tient sage

Le dimanche 17 septembre de 16h à 17h30
Lieu : stand des amis de l’Humanité

Avec Arié Alimi, suivie d’une séance de dédicaces de son ouvrage.

 

En savoir plus sur la fête de l’Humanité

Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.