Festival OFF Avignon 2023

Partout dans le monde

LDH : Avignon Orange Carpentras

Date
07/07/2023 - 29/07/2023 - Toute la journée

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Festival OFF Avignon 2023

La section organise différents événements à l’occasion du Festival OFF d’Avignon.

-13/07 : Une conférence-débat intitulée “La LDH, un contre-pouvoir nécessaire en démocratie.” est organisée au Théâtre des Carmes. Avec Marie-Christine Vergiat, vice-présidente de la LDH et Rosa Moussaoui, journaliste à l’Humanité.

La section soutient également des performances théâtrales. En effet, en solidarité avec le peuple iranien, la LDH soutient deux spectacles venus d’Iran et programmés au Théâtre de la Porte saint Michel :
The Vita Activa du 07/07 au 29/07 : sur la condition des femmes iraniennes sous l’impact de la religion imposée par le gouvernement post-révolutionnaire. Voir les programmations

Cutways du 07/07 au 29/07 [soutenu par la LDH et le MRAP] : Noha, une jeune syrienne, s’enfuit de l’État Islamique avec son frère par la mer pour arriver dans un pays libre. Elle perd son frère sur le chemin mais un pêcheur lui sauve la vie. Noha est muette et ne peut plus raconter la tragédie
de son passé. La danse est alors le seul moyen qui lui permet de s’exprimer. Ce spectacle ayant été interdit en Iran, en raison de la censure de la danse, expression corporelle et sensuelle des femmes, cherche à trouver sa place artistique dans un pays libre. Voir les programmations

Lecture du texte-débat :

L’ère de Mahsa 17/07 et 24/07 (11h40): spectacle (lecture par Jean-Paul Sermadiras Cie PasSages) soutenu par la LDH. La séance du 17/07 est suivie d’un débat en présence de Chahla Chafiq.
Un professeur d’histoire-géographie qui vit seul depuis le décès de sa femme mène une vie calme en évitant de se mêler à la vie politique tourmentée de l’Iran. N’ayant pas participé à la révolution de 1979 qui a renversé le Chah, il persiste à rester en marge des protestations contre le nouveau régime. Connaissant les aléas de l’histoire contemporaine de son pays, il est persuadé de bien mesurer la mainmise des mollahs sur le peuple, et de savoir de quelles cruautés ils sont capables, surtout quand il s’agit d’écraser la liberté des femmes. Et voilà que le soulèvement du peuple contre le pouvoir, au cri de « Femme, Vie, liberté », le projette dans le désarroi de doutes profonds… Au théâtre de l’Etincelle

J’aurai dû m’appeler Aïcha 07/07 au 16/07, est un spectacle (conférence gesticulée) sur la problématique de l’identité. Le Marseillais Bar-Cabaret au 25 ter rue Thiers – Avignon.

Voir l’ensemble des événements ldh du festival


Suivez-nous sur :
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.