Corruption, répression, tortures… OUZBEKISTAN en proie aux dérives autoritaires

La Ligue des droits de l’Homme et Gare de l’Est vous invitent à participer à une soirée sur l’Ouzbékistan, le jeudi 1er octobre 2015, à 18h30, au siège de la LDH (salle Alfred Dreyfus, 138 rue Marcadet, 75018 Paris, métro Lamarck-Caulaincourt).

Séminaire sur les droits de l’Homme en Ouzbékistan

Au lendemain du dixième anniversaire du massacre d’Andijan, commémoré le 13 mai dernier, et de la réélection du président Islam Karimov, intervenue sans surprise en mars, la Ligue des droits de l’Homme et la rédaction de Gare de l’Est proposent de revenir sur la situation politique de l’Ouzbékistan d’aujourd’hui, et plus précisément sur la situation des droits de l’Homme dans l’un des régimes les plus répressifs de l’espace postsoviétique.

Ce séminaire exceptionnel accueillera Mutabar Tadjibayeva, militante ouzbèke, engagée contre la violation des droits de l’Homme et contre le président Karimov. Elle poursuit aujourd’hui son action depuis la France où elle est réfugiée politique depuis 2009. Le séminaire réunira également Johann Bihr, responsable du bureau Europe et Asie centrale chez Reporters sans frontières, Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale à la FIDH, Christine Laroque, juriste et responsable Asie Centrale à l’Acat France, Kamoliddin Rabbimov, politiste ouzbek, et Olga Spaiser, spécialiste de l’Asie Centrale au Centre d’études européennes de Sciences-Po.

 

Programme

18h30-20h30

Débat animé par Ewa Tartakowsky, coordinatrice de la lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » et par la rédaction de Gare de l’Est avec Ulrich Huygevelde.

Avec :

Johann Bihr, responsable du bureau Europe et Asie centrale, Reporters sans frontières

Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie central à la FIDH

Christine Laroque, juriste et responsable Acat France pour l’Asie Centrale et la Russie

Kamoliddin Rabbimov, politiste ouzbek

Olga Spaiser, docteure en sciences politiques au Centre d’études européennes de Sciences Po.

Mutabar Tadjibayeva, directrice de l’association de défense des droits de l’Homme en Ouzbékistan « Club des cœurs ardents »

 

Inscriptions :

Téléchargez l’invitation

 

La lettre électronique « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH a pour vocation de mettre à disposition des ligueuses et ligueurs des connaissances pertinentes sur les enjeux qui traversent cette zone de l’Europe et qui, à priori, ne sont pas très connues. Fruit d’un travail militant et de coopérations associatives, cette lettre électronique bimensuelle se structure autour de dossiers thématiques traitant des enjeux politiques et sociaux de cette région d’Europe et s’attache également à mettre en lumière – en lien avec l’actualité – la situation des droits de l’Homme dans les ex-républiques soviétiques, en intégrant leur proximité historique et géopolitique avec la Russie, qu’elles soient ou non membres de l’Union européenne.

Gare de l’Est, revue semestrielle publiée chez l’Harmattan, donne un éclairage unique sur la situation actuelle et l’histoire des Mondes de l’Est (Balkans, Europe orientale, Russie, Caucase, Asie centrale). Riche de contributions de chercheurs, universitaires, journalistes, hommes politiques ou écrivains d’ici et de là-bas, Gare de l’Est se positionne à l’interface de la revue d’actualité et de la publication scientifique. Elle propose des contenus originaux, agrémentés de dossiers thématiques et de reportages photos. Le troisième numéro sorti à l’automne 2014 accorde une large place au conflit ukrainien, à la politique étrangère russe et à la défense des droits de l’Homme en Europe orientale.

 

Share This