Bulletin « Les droits de l’Homme en Chine » n°137 – mars 2021

D’une mission contestée de l’OMS au contrôle social
Mise au pas de Hongkong ; des bombardiers dans l’espace taïwanais

L’actualité chinoise a son rythme propre, le plus souvent déconnecté du monde occidental. Mais ce n’est pas le cas cet hiver : alors que l’évolution du coronavirus et l’accès aux vaccins nourrissent chez nous les conversations, la Chine a reçu le 14 janvier quatorze experts de l’Organisation mondiale de la Santé, venus enquêter sur les origines de l’épidémie. Ils sont restés douze jours à Wuhan, le foyer apparent de l’infection. S’ils n’avaient pas de révélations à apporter à l’issue de leur séjour (9 février), le déroulement de l’enquête fut néanmoins instructif, au regard sinon de la science, du moins du poids attaché à l’un des droits de l’Homme essentiels, le droit à l’information. La Chine l’a finalement concédé à un monde extérieur qui déplore déjà deux millions et demi de morts. Pour mémoire, les premières demandes étrangères d’envoi d’une mission indépendante remontent à avril 2020 (Australie, Allemagne, France, Grande-Bretagne).

Pour lire la suite, télécharger la lettre au format PDF.

Share This