Assassinat de Tahir Elçi : En Turquie, les défenseurs des droits humains sont en danger permanent

Communiqué d’Euromed Droits

EuroMed Droits condamne fermement le meurtre de Tahir Elçi, Président de l’association du barreau du sud-est de la province de Diyarbakır, ce 28 novembre 2015 à Diyarbakır en Turquie.

Tahir Elçi, célèbre avocat qui incarnait le combat pour les droits humains, a été assassiné ce samedi alors qu’il tenait une conférence de presse au sujet des ravages des affrontements armés à Sur dans la province de Diyarbakır.

Elçi, qui est également un membre de l’Association des droits humains (IDH), membre du réseau d’EuroMed Droits, était réputé pour ses activités en faveur des droits humains et de la justice, figure de proue de la cause kurde.

En octobre dernier, après avoir déclaré que le PKK n’était pas une organisation terroriste, il avait été inculpé pour «apologie du terrorisme par voie de presse». Arrêté, il fut entendu à la Cour le 19 octobre 2015, puis relâché mais avec l’interdiction de quitter le territoire turc. Le meurtre de Tahir Elçi illustre une nouvelle fois les graves atteintes portées aux droits humains, dans un contexte d’escalade de la violence en Turquie. Depuis juillet passé, le droit à la vie, la liberté de la presse, d’expression, et de rassemblement ont été continuellement bafoués. Les défenseurs des droits humains, à l’image d’Elci, ont été sous pression, quotidiennement menacés.

EuroMed Droits demande aux autorités une enquête crédible, effective et approfondie sur le meurtre de l’avocat Tahir Elçi. Nous exprimons nos sincères condoléances à toute sa famille et notre solidarité avec les organisations auxquelles Elçi appartenait.

 

Paris, le 30 novembre 2015

Share This