Val d’Horizon : Ils bossent ici, ils vivent ici, ils restent ici !

Communiqué de la fédération du Val-d’Oise de la LDH

Une quarantaine de travailleurs sans papiers de la société Val d’Horizon, qui organise pour le compte du Syndicat Intercommunal EMERAUDE la collecte et le traitement des déchets de la Vallée de Montmorency par l’intermédiaire de l’entreprise de travail temporaire MAN BTP, sont entrés en grève, soutenus par la CGT, pour protester contre leurs conditions de travail et de rémunération.Chaque matin dès quatre heures, à côté de la gare de Soisy sous Montmorency, ils attendent qu’un responsable de Val d’Horizon les embauche, ou non, pour une tournée de ramassage avec un camion et ce jusqu’à 12, 13 , ou 14 Heures.

Leur paye de 600 à 1200 euros par mois leur est délivrée sous forme d’un chèque sans ordre ou par une carte bleue utilisable sur un compte ouvert par MAN BTP.

Cette situation démontre s’il en était besoin, que l’exploitation des travailleurs immigrés sans papiers est un système économique largement développé dans le « Pays des Droits de l’Homme ».

Elle confirme le peu de cas qui est fait de ces populations en situation précaire et fragile.

Ces atteintes aux droits et à la dignité des plus faibles se généralisent car les réalités économiques et les choix politiques amènent certaines communes à se désengager.

Chaque salarié, quel que soit son statut et son origine doit voir ses droits reconnus et garantis.

La Ligue des Droits de l’Homme, Fédération du Val d’Oise, s’insurge contre cette situation et en appelle aux pouvoirs publics pour qu’ils régularisent les travailleurs sans papiers et punissent les exploiteurs.

– Contact :

Jean Claude Vitran

Ligue des Droits de l’Homme, Fédération du Val d’Oise

06 89 18 34 78

Pour en savoir plus :
– Voulez-vous lire le communiqué de la CGT ? Cliquez ici

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Declaration_commune.doc

Share This