Une condamnation sidérante

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme a pris connaissance avec consternation de la condamnation de son adhérente Sakina Arnaud pour « incitation à la haine raciale » alors qu’elle s’était bornée à apposer un autocollant appelant les consommateurs à boycotter les produits des entreprises israéliennes.La LDH, qui est et reste hostile à ce mot d’ordre de boycott général, n’en considère pas moins cette condamnation comme profondément injuste et injurieuse pour une militante à qui l’antisémitisme fait horreur.

Comment ne pas rappeler que, pendant qu’on traite de la sorte l’expression citoyenne, les crimes de guerre commis à Gaza il y a plus d’un an restent impunis ?

La LDH reste plus attachée que jamais à l’exigence de justice. A Bordeaux comme à Gaza.

Paris, le 11 février 2010

Share This