Tian’anmen, 1989-2009

Un hommage à l’ensemble des personnes tuées pendant les événements de 1989 et aux personnes encore incarcérées sur la place Tian’anmen de Pékin.

Le 3 juin de 19h à 21h : Veillée sur le parvis des droits de l’homme du Trocadéro à Paris

Le 4 juin de 19h à minuit : Soirée d’anniversaire, Maison des Métallos à Paris
Le 4 juin 1989, le régime chinois réprimait violemment un vaste mouvement démocratique sur la place. Tian’anmen à Pékin. Vingt ans plus tard, une centaine de Chinois, arrêtés au cours des manifestations,
croupissent toujours en prison et nombre de dissidents sont toujours exilés. Les autorités censurent toute information concernant cet épisode de l’histoire chinoise, si bien les moins de vingt ans n’ont aucune connaissance du drame de 1989.

Des citoyens chinois demandent le droit de pouvoir commémorer publiquement et pacifiquement la mémoire de leurs proches tués à l’époque ; ils réclament la fin des persécutions subies par les familles de victimes de 1989 et notamment des Mères de Tian’anmen. Ils veulent la libération de toutes les personnes encore incarcérées et
l’ouverture d’une enquête publique indépendante sur les événements.

Le 4 juin 2009, le vingtième anniversaire du massacre de la place Tian’anmen sera commémoré partout à travers le monde, sauf en Chine. En revanche, une grande cérémonie est prévue à Hong Kong, où pourraient se rassembler, comme tous les ans, des dizaines de milliers de manifestants.

Le Premier Ministre de la République Populaire de Chine, Wen Jiabao a affirmé que « seul un pays qui respecte l’Histoire, assume la responsabilité de son Histoire pourra gagner la confiance des peuples d’Asie et du monde dans son ensemble».

Les organisations de défense des droits de l’Homme lui demandent instamment de reconnaître publiquement l’ampleur de la répression qui a mis fin aux manifestations pacifiques en faveur de la démocratie le 4 juin 1989 et :
– d’autoriser les commémorations publiques et pacifiques en hommage aux victimes tuées en 1989 ;
– de mettre fin à la persécution subie par les victimes de 1989 et leurs familles, notamment les Mères de
Tian’anmen ;
– de libérer toutes les personnes encore incarcérées depuis 1989 ;
– d’ouvrir une enquête complète et impartiale sur les événements du 4 juin 1989 et de mettre fin à l’impunité des
responsables.

Le 3 juin de 19h à 21h : Veillée sur le parvis des droits de l’homme du Trocadéro à Paris

Proposée par les dissidents chinois résidant à Paris, la veillée sera commentée en français et en chinois. Ce rassemblement rendra hommage à l’ensemble des personnes tuées pendant les événements de 1989 et aux personnes encore incarcérées.

Les participants seront invités à venir avec des bougies. Des fleurs et des bougies seront rassemblées sur le parvis. Cette cérémonie commémorative énumérera les noms de quelques victimes de la place Tian’anmen, en précisant leur âge, leur identité, le lieu et l’heure du décès. Elle sera également ponctuée de témoignages de dissidents avec des lectures de poèmes. Des moines bouddhistes tibétains et français rendront hommage aux morts de la Place Tian’anmen par la prière.

Un concert du groupe Pangu clôturera cette manifestation.

Le 4 juin de 19h à minuit : Soirée d’anniversaire

Cette soirée thématique se déroulera au sein de la Maison des Métallos (94 rue Jean-Pierre Timbaud- 75011 Paris). Elle sera ponctuée de diverses animations : exposition, conférence-débat, documentaires …

– Voulez-vous télécharger le programme ? Cliquez ici

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
20 ans Tian’anmen

Share This