Soutien aux expulsés brutalisés de la « Barre Balzac » à La Courneuve !

Nous citoyens, associations, réseaux, syndicats, organisations, dénonçons les violences exercées par les forces de l’ordre sous l’autorité du Préfet de la Seine Saint Denis, dans la matinée du 21 juillet 2010, sous la barre Honoré de Balzac, à la Courneuve, à l’encontre de familles sans logis.

Pour signer la pétition de soutien, cliquez iciUne vidéo publiée sur internet, et relayée par des médias du monde entier fait la preuve que ces violences ont été exercées à l’encontre de jeunes femmes, de mères avec leur bébé, d’une femme enceinte, avant d’être interpellées et conduites dans des commissariats de police.

Toute ces personnes expulsées de leur logement le 8 juillet, campaient au pied du bâtiment afin d’être relogées. Elles sont restées pacifiques et non violentes, malgré la brutalité et la précipitation manifeste des forces de l’ordre.

Cette opération de police a débuté par l’arrestation et la mise en garde à vue d’un responsable du DAL, lequel a été accusé une nouvelle fois de « manifestation non autorisée », et de « refus de dispersion après les sommations d’usage », passibles de 6 mois de prison et de 7500 euros d’amende. Cette nouvelle stratégie policière vise a étouffer les mouvements de défense et de mobilisation des mal-logés et des sans logis.

Ces actes commis dans un département pilote de la nouvelle politique du chef de l’État semblent annoncer le durcissement annoncé par le chef d’État des politiques vis-à-vis des étrangers. Or dans la violence et la confusion de l’évacuation un drame irréparable aurait pu arriver.

Parce que notre démocratie et notre république seraient défigurées si de tels actes devaient se reproduire, nous demandons que le gouvernement ordonne une enquête et prenne les sanctions et les mesures pour que cela cesse, et suspende le harcèlement judiciaire dont l’association Droit Au Logement est l’objet.

Nous apportons notre soutien aux 190 adultes et 45 enfants expulsées de la barre Balzac et demandons avec eux leur relogement et, lorsque c’est nécessaire, leur régularisation.

Signez la pétition de soutien aux expulsés de La Courneuve « Barre de Balzac »

Share This