Mercredi 8 avril : « Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit ! »

Régions, départements, villes : la LDH est dans l’action :

Aix-en-Provence, Alençon, Angers, Avignon, Belfort, Besançon, Boulogne-sur-Mer, Brive, Caen, Chambéry, Châteauroux, Cherbourg, Clermont-Ferrand, Grenoble, Le Mans, Lille, Longwy, Lyon, Marseille, Metz, Mulhouse, Nancy, Nantes, Narbonne, Nice, Niort, Orléans, Paris, Pau, Rodez, Saint-Etienne, Saint-Nazaire, Strasbourg, Toulon, Toulouse, Tours, Tulle…

Si vous hésitez encore, lisez donc la lettre de mission du président de la République et du Premier Ministre à Eric Besson, Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.

http://www.immigration.gouv.fr/article.php?id_article=753

Aujourd’hui, en France, accueillir ou simplement aider une personne sans papiers est devenu un délit… Mercredi 8 avril, dans plusieurs dizaines de villes de France, des milliers de personnes, décidés à rester des “aidants” solidaires, se rendront devant les différents palais de justice pour se constituer prisonniers.

[*- Voulez-vous vous déclarer “délinquant de la solidarité” et vous enregistrer comme participant au 8 avril ?

– Voulez-vous signer la pétition exigeant la modification de la loi qui pénalise la solidarité ?

Cliquez ici pour visiter le site www.delinquants-solidaires.org *]

– Pour lire la déclaration commune, signée par la LDH, appelant à la mobilisation citoyenne du mercredi 8 avril dans plusieurs dizaines de villes en France, intitulé « Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit ! », cliquez ici.

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Téléchargez la lettre

Share This