Lettre ouverte aux autorités françaises établies en Haïti

Lettre ouverte aux autorités françaises établies en Haïti, demandant le respect de la souveraineté et de la législation haïtienne en matière d’Etat civil, et cosignée par plusieurs organisations, dont la LDH.

Lettre cosignée par : la LDH, le GARR, le Collectif Haïti de France, la Cimade, le Gisti, RESF Guyane, la Plateforme des Associations franco-haïtiennes (Pafha), l’association Nouvelle Image d’Haïti, le Centre Anacaona Droits Humains Haïti, AIDE, Centre de Recherches Actions pour le Développement (Crad Haïti), le Centre d’accueil foyer d’amour et la Plateforme des Organisations Haïtiennes de Droits Humains.

Téléchargez la lettre

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
lettre_ouverte_-_janvier_2013_1_.pdf

Share This