Le camp d’accueil sanitaire de Bailleul doit ouvrir. Impérativement !

Communiqué de la Fédération du Nord de la LDH.

L’ouverture du camp d’accueil sanitaire de Bailleul a été perturbée hier.
Les 5 premiers réfugiés Afghans ont pu néanmoins être accueillis sur la commune. Ce camp devrait prendre son fonctionnement normal au cours de la semaine sous l’égide de Flandre, terre solidaire.Ni les agitations de Marine Le Pen et du Front National, ni les tentatives xénophobes d’un pseudo collectif local ne doivent empêcher la mise en place d’une structure sanitaire de base destinée à accueillir des réfugiés malades et harassés du fait que les forces policières les pourchassent sans relâche après avoir détruit leurs pauvres points d’attache.

Steenvoorde et Bailleul rachètent partiellement l’ignominie de la destruction de la Jungle calaisienne. Le ministre Besson peut trouver dans l’exemple de ces deux villes la ligne de conduite honorable qu’il n’a pas su ni voulu suivre.

La LDH apporte tout son soutien aux animateurs professionnels et bénévoles qui permettront à ce camp de fonctionner. Elle rend hommage aux municipalités, aux associations, aux églises qui ont eu le courage d’engager l’action pour la sauvegarde des réfugiés. Les choix de ces structures montrent la voie à des pouvoirs publics dont le Ministre Besson organise la défaillance en matière d’humanisme.

A la veille de l’anniversaire de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, l’installation de ce camp prend valeur de symbole, par delà son utilité médicale.

Lille, le 30 novembre 2009

Share This