La LDH soutient le film « La Vénus noire » d’Abdellatif Kechiche

Tout au long du XIXe siècle, l’idée d’une primauté naturelle des Blancs, qualifiés de « race supérieure », s’est répandue en Europe pour justifier l’expansion coloniale, en s’appuyant sur des exhibitions de « sauvages », toujours mises en scènes, mais fonctionnant comme des démonstrations vivantes de cette « évidence ». Cela a forgé des stéréotypes qui circulent encore aujourd’hui dans les esprits.Tout au long du XIXe siècle, l’idée d’une primauté naturelle des Blancs, qualifiés de « race supérieure », s’est répandue en Europe pour justifier l’expansion coloniale, en s’appuyant sur des exhibitions de « sauvages », toujours mises en scènes, mais fonctionnant comme des démonstrations vivantes de cette « évidence ». Cela a forgé des stéréotypes qui circulent encore aujourd’hui dans les esprits.

Le film « Vénus noire » nous confronte à la première exhibition de ce type, celle de Saartjie Baartman, une jeune femme de 20 ans amenée d’Afrique du Sud en 1810, à Londres puis à Paris. C’est parce qu’il nous invite à réfléchir sur la naissance de ces préjugés que la Ligue des droits de l’Homme encourage vivement le public à le voir et à en débattre.

Originaire d’Afrique du Sud, cette ancienne esclave est emmenée en Europe par un aventurier afrikaner, qui compte tirer parti de son physique stéatopyge (hypertrophie des hanches et des fesses). A Londres puis à Paris, elle est exhibée dans les baraques de foire comme dans les salons huppés sous le sobriquet de « Vénus hottentote ».

C’est le début d’un long calvaire qui finira dans une maison close à laquelle elle est vendue par son dernier maître, un montreur d’ours nommé Réaux. A sa mort en mars 1815, c’est sa dépouille qu’achètent les scientifiques du muséum d’Histoire naturelle, qui s’en serviront pour étayer leurs théories sur l’inégalité des races.

Abdellatif Kechiche, le réalisateur de La Faute à Voltaire, L’Esquive et La graine et le mulet a choisi pour son nouveau film, Vénus Noire, de porter à l’écran le destin tragique de Saartje Baartman (1789 ? – 1815).

Sortie au cinéma le 27 octobre 2010

Téléchargez le livret du film

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Livret Vénus noire

Share This