La LDH dénonce les pressions contre Mediapart

Communiqué de la LDH

La LDH tient à témoigner de son soutien à Mediapart, victime d’un harcèlement judiciaire de la part des Caisses d’épargne et de M. François Pérol. La Ligue des droits de l’Homme tient à témoigner son soutien à Mediapart, et en particulier à Edwy Plenel et Laurent Mauduit. Très soucieuse de la liberté et de l’indépendance des médias, et de la diversité des sources d’information, la LDH déplore les actions judiciaires en cascade dont est victime ce média de la part des Caisses d’épargne et de M. François Pérol.

La LDH s’interroge sur les fondements d’un tel harcèlement. Dans un moment où les citoyens s’émeuvent à juste titre du comportement d’un certain nombre d’acteurs du secteur financier, ils ont besoin d’une information sérieuse et surtout libre. L’information économique est trop importante pour être abandonnée aux pressions des entreprises du secteur. Exercées à l’encontre de Mediapart, jeune titre sur la scène médiatique française, elles constituent un mauvais coup contre la liberté de l’information et le pluralisme.

Le harcèlement judiciaire, s’il n’a d’autre but que de museler une presse libre, doit être sanctionné par les tribunaux saisis qui ne doivent notamment pas laisser à la charge des personnes physiques ou morales poursuivies à tort les frais occasionnés par ces procédures.

Paris, le 5 mai 2009

Share This