La LDH dénonce l’expulsion par le gouvernement cambodgien de vingt Ouighours originaires du Xinjiang chinois

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme dénonce l’expulsion par le gouvernement cambodgien de vingt Ouighours originaires du Xinjiang chinois.Arrivés début décembre à Phnom-Penh, ils avaient demandé à bénéficier du statut de réfugiés. Ils ont été mis dans un avion pour la Chine où ils peuvent légitimement craindre pour leur intégrité physique. Après les émeutes survenues le 5 juillet 2009 à Urumqi, capitale du Xinjiang, qui avaient fait selon le bilan officiel 197 morts et 1 690 blessés, une quinzaine de peines de morts ont été prononcées ces deux derniers mois, suivies déjà de neuf exécutions. En agissant ainsi, le Cambodge a violé sa signature de la Convention de 1951 des Nations Unies sur le statut de réfugiés pour rendre service au plus gros investisseur étranger sur son territoire.

Paris, le 23 décembre 2009

Share This