Hommage à monsieur Stepanian

Communiqué de la LDH Perpignan

Le dimanche 21 Juin, premier jour de l’été, Monsieur Stepanian, âgé de 71 ans, débouté du droit d’asile, de nationalité arménienne, s’est donné la mort, pendu à un carrefour de Perpignan.
Cet homme, la Ligue des Droits de l’Homme tient à évoquer son souvenir et à lui rendre hommage.Il croyait trouver refuge sur notre sol et n’y a obtenu qu’un refus administratif, froid, définitif et sarkozien,
ce sol français sera effectivement sa dernière et macabre demeure.

Madame Stepanian, de nationalité azérie et son fils, déboutés eux aussi de leur demande d’asile, 12 jours après ce décès tragique, sont à la rue, et sous la menace d’une obligation de quitter le territoire français.

La Cimade, l’Asti, LE MRAP et la LDH se mobilisent pour leur permettre de vivre leur deuil décemment, mais pour combien de temps ?

Les organisations locales qui soutiennent les sans-papiers ont alerté la presse et leurs responsables nationaux de ce drame, qui montre bien où sont les responsabilités de ceux qui ont sciemment légiféré et appliqué des lois scélérates au regard du respect des droits humains les plus élémentaires.

Ces lois ont entraîné la mort ou le désespoir de centaines de personnes, ballottées par l’Histoire, dont le seul tort est de ne pas être nées au bon endroit. Soyons nombreus-ses pour les aider et pratiquer ce que ce gouvernement appelle le « délit de solidarité », il en est de notre dignité citoyenne.

Le 1 juillet 2009

Share This