« EDVIGE » : La LDH dément avoir été contactée par la ministre de l’Intérieur

Communiqué de la LDHLa LDH dément formellement avoir fait l’objet de la moindre démarche de concertation de la part de la ministre de l’Intérieur sur le fichier « EDVIGE ».

Au demeurant, elle rappelle que l’ensemble des organisations qui ont déféré le décret au Conseil d’Etat et le collectif « Non à EDVIGE » ne rencontreront les gouvernants actuels que s’ils sont reçus ensemble, afin d’éviter toute manœuvre tactique de division.

La ministre de l’Intérieur serait mieux inspirée de s’attaquer enfin aux problèmes de fond qui désormais semblent avoir été repérés jusqu’au sommet de l’Etat.

Paris, le 10 septembre 2008


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.