Agression d’un jeune homme juif dans le XIXème arrondissement : la LDH appelle à refuser les affrontements intercommunautaires

Communiqué LDH
Un jeune homme de confession juive, portant une kippa, a été agressé samedi 21 juin par un groupe d’une demi douzaine de jeunes hommes à coups de barres de fer. Il souffre de fractures du crâne et des côtes, et les médecins de l’hôpital Cochin qui le soignent qualifient le pronostic de « réservé ».

Une fois encore, la question de la violence antisémite est dans tous les esprits. Même si, tant que la justice n’a pas fait la lumière sur les circonstances de cette agression, la prudence s’impose dans la qualification d’actes en tout état de cause odieux, force est de constater qu’un acte d’une extrême violence a pris pour cible une personne dont l’appartenance communautaire était clairement visible. Et cela dans un contexte de tensions intercommunautaires ayant récemment augmenté dans cet arrondissement de Paris.

Quel que soit le jugement que l’on pourra porter sur les mobiles des agresseurs de ce jeune homme, chacun sent que le risque d’une communautarisation et d’une ethnicisation des violences menace le vivre ensemble, en France comme dans toute société démocratique.

Quelles que soient leurs origines, leurs apparences, leurs croyances ou leurs absences de croyances, tous les êtres humains méritent le même respect et la même garantie de leur droit à vivre en paix. La Ligue des droits de l’Homme assure de sa solidarité la victime et sa famille et appelle à lutter contre le cercle vicieux des violences, des peurs et des enfermements.

Paris, le 22 juin 2008.

Share This