4 juin 2008 – Education civique et droits des étrangers : la LDH saisit la Commission nationale consultative des droits de l’Homme

Communiqué de la LDHLe ministère de l’Education nationale a soumis à consultation un projet de nouveaux programmes d’éducation civique pour le collège qui se réfère notamment à « la nature des droits civils, économiques et sociaux accordés à tous les habitants régulièrement installés sur le territoire national ».

Ainsi le gouvernement envisage-t-il de faire enseigner à tous les collégiens de France que les droits fondamentaux sont réservés aux étrangers en situation régulière, ce qui est non seulement inacceptable mais contraire à l’état du droit en vigueur.

« Les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ». En cette année où va être célébré le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies à Paris le 10 décembre 1948, comment comprendre que les autorités françaises n’en fassent pas enseigner le contenu mais au contraire la négation ?

La LDH, engagée dans un processus de mobilisation contre ce projet avec d’autres organisations associatives et syndicales concernées, a saisi aujourd’hui la CNCDH afin que l’attention des autorités gouvernementales soit solennellement attirée sur la nécessité de revenir au plus vite au respect du droit et des droits dans la définition des programmes scolaires : la transmission des valeurs d’égalité et d’universalité des droits est une mission fondamentale de l’école de la République.

Paris, le 4 juin 2008.

Share This