2002 – RAPPORT ANNUEL – Rencontres « convergence Israël/Palestine » – 15 mars, 12 avril, 24 mai et 20 juin, Paris

Depuis le début de la seconde Intifada, à l’automne 2000, les prises de position en France se sont multipliées pour dénoncer la répression violente de l’État d’Israël contre les populations civiles palestiniennes. En Palestine et en Israël aussi, des femmes et des hommes en appellent fortement à la nécessité de se référer rigoureusement au droit international et aux principes des droits de l’Homme qui le fondent. Ils en appellent à restaurer la politique contre les logiques ethnico-religieuses. Ils sont longtemps restés inaudibles. Leurs actions commencent à peine à trouver un écho.
Au débouché des accords d’Oslo désormais lettres mortes, les Palestiniens tant en Palestine qu’en Israël ont été dissociés d’eux-mêmes et des autres, exclus, en termes de droits politiques, économiques, sociaux. Les Palestiniens des « territoires » sont encerclés, partagés, immobilisés, paupérisés, spoliés. Une politique d’écrasement et d’humiliation des forces politiques et de la représentation légitime de l’Autorité palestinienne est désormais en cours.
Aujourd’hui, les Palestiniens se voient abandonnés, et les Israéliens qui militent contre la colonisation et ses violences sont encore marginalisés par la capacité du discours étatique à faire fonctionner d’efficaces ressorts de légitimation auprès du grand public israélien. Pourtant le mouvement qui s’oppose à cet état de fait va croissant et ses modes d’action se diversifient. Son avenir repose en grande partie sur la manière dont il sera relayé et rendu visible à un niveau international. 

C’est pourquoi un collectif s’est constitué en juin 2001. Il s’est donné pour objectif de mener une série de rencontres afin d’exposer publiquement les faits en Palestine/Israël. Composé notamment des revues de pensée critique Transeuropéennes, Intersignes, Lignes, Revue d’études palestiniennes, des éditions la Fabrique et la Découverte, de la LDH et de la FIDH, il se propose d’offrir une audience à des personnalités israéliennes et palestiniennes de la société civile. Parce qu’ils conduisent, à partir d’une expérience ou de compétences spécifiques, un travail d’observation et d’analyse des données locales, ces chercheurs et universitaires, professionnels de terrain, militants d’ONG et artistes permettront de dépasser le registre du débat d’opinion et d’apporter de nouveaux éléments d’information, de réflexion et d’action.
Dans le droit fil de la dynamique de convergence qui a donné naissance au collectif invitant, il s’agira aussi de rendre visible l’existence possible et effective de « convergences » entre des individus et des organisations issus d’Israël comme de Palestine soucieux d’affirmer une perspective politique commune. 

Programme des rencontres :

  • Cartographies de l’affrontement – 15/03/2002
  • Circuler, habiter

La planification comme outil politique : Shmuel Groag
L’extension de la colonie de « Maale adumin » : la question du fondement en droit et la légitimation ex-post, Ihab Abu Gosh

  • Enfermement, rencontres

Forcer les barrages : une action militante, Lina Yassin

  • Terre, territoire, identité

La montée (et la chute ?) de « l’ethnocratie » israélienne : les conséquences de la judaïcisation de la Palestine, Oren Yiftachel
L’absence de ville arabe en Israël et ses conséquences pour la société israélienne, Jamal Zahalka

  • Terres, territoires, négociations

Territoires en négociation : qu’est-ce qui est en négociation ? Jan de Jong
Intervention d’Alain Joxe

§        Inventaire comparé des droits – 12/04/2002

  • Systèmes juridiques et défense des droits de l’Homme

Le dilemme du recours à la Cour suprême ; Eyal Gross
Droit(s), société et autorité palestiniennes ; Bernard Botiveau

  • Clivages et discriminations dans la société israélienne

Une identité nationale en devenir ; Hassan Jabareen
Les déficiences structurelles de la démocratie ; Yossi Yonah
Les Palestiniens en Israël et la conscience post-Oslo ; Ameer Makhoul

  • Y a-t-il un apartheid israélien ?

Question palestinienne et droit international ; Khader Skhirat  

  • Imaginaires et représentations – 24/05/2002
  • Premier débat :

Entre la méfiance et l’espérance : les journalistes israéliens et internationaux rapportent le conflit : Tania Forte
La politique de la mémoire : le modèle israélien, Eyal Sivan

  • Deuxième débat

Mémoires kidnappées : réécrire les Juifs arabes et la Palestine, Ella Shohat

  • Troisième débat

Tension dans la formation de l’identité collective palestinienne dans la période pré- et post- Oslo, Musa Budeiri
Le binationalisme contre le sionisme vu comme colonialisme théologique : Amnon Raz-Krakotzkin 

Dernière rencontre – 20/06/2002
Rencontres organisées par le Collectif Israël/Palestine.

Membres du collectif : Etienne Balibar, philosophe (Transeuropéennes) ; Fethi Benslama, psychanalyste, directeur des Cahiers Intersignes ; Alain Brossat, philosophe (Lignes) ; Alice Cherki, psychanalyste (Intersignes) ; Driss El Yazami, secrétaire général de la FIDH et vice-président de la LDH ; Goran Fejic, expert auprès des Nations unies, écrivain ; Ghislaine Glasson Deschaumes, directrice de la revue Transeuropéennes et de l’association du même nom ; Patrick Gufflé, directeur du théâtre Paris-Villette ; Hafid Hamdi Cherif, universitaire (Paris) ; Kamel Hamouda, physicien (Paris) ; Eric Hazan, éditeur (la Fabrique) ; Rada Ivekovic, philosophe (Transeuropéennes) ; Alain Joxe, directeur d’études (EHESS – CIRPES) ; Joëlle Marelli, traductrice ; Nadia Tazi, rédactrice en chef (Intersignes) ; Emmanuel Terray, professeur d’anthropologie ; avec les éditions la Découverte et la Revue d’études palestiniennes

Share This