2002 – RAPPORT ANNUEL – Contre la criminalisation des mouvements sociaux – Communiqué FIDH-AE – 21 novembre

A peine une semaine après le succès du premier FSE de Florence, vingt militants du mouvement antimondialisation ont été interpellés en Italie. Treize sont actuellement incarcérés  Ces arrestations, qui ne reposent sur aucune réalité matérielle, apparaissent comme une revanche des responsables gouvernementaux qui espéraient que le FSE serait un échec.
Ces arrestations interviennent dans une période de conflits sociaux importants en Italie, relayant ainsi la crainte que ces arrestations n’aient constitué rien de plus, pour le gouvernement, qu’une tentative de contrôler un mouvement en pleine expansion..
La FIDH-AE, largement impliquée dans la construction d’un mouvement social pour promouvoir une autre Europe dans un autre monde, ne peut accepter la tentative du gouvernement italien de criminaliser des militants actifs de ce mouvement.
Nous apportons toute notre solidarité aux militants interpellés, et exigeons la libération immédiate des personnes emprisonnées et l’arrêt de toutes les poursuites.

Share This