2002 – RAPPORT ANNUEL – Campagne Enfants du monde–Droits de l’Homme et Plate-forme « Enfants palestiniens détenus en Israël : Exigez le respect de leurs droits !» – Conférence de presse Enfants du monde – droits de l’Homme, Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine – 24 janvier, Radio France

Enfants du monde – droits de l’Homme et la Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine organisent des rencontres-débats sur la situation des enfants palestiniens détenus en Israël.
Lors de conflits, les enfants sont toujours les premières victimes de la violence. En Palestine, depuis le début de l’Intifada d’Al-Aqsa, 200 d’entre eux ont été tués et 160 sont toujours incarcérés et privés de leurs droits.
L’armée israélienne transgresse les conventions internationales ratifiées par l’État hébreu et la jurisprudence de la cour suprême israélienne : en effet, à cause de l’ordre militaire n° 132, un enfant palestinien peut être poursuivi et condamné par une juridiction militaire dès l’âge de 12 ans. Ainsi à 12 ans, parfois même avant, un enfant palestinien peut être enlevé chez lui en pleine nuit lors d’une opération armée ou arrêté pendant une manifestation, brutalisé, voire dans certains cas torturé, incarcéré dans des conditions effroyables avec des détenus adultes de droit commun, exposé ainsi à être battu, violé et à subir d’autres sévices et encourt une peine d’emprisonnement allant de 6 mois à 1 an, voire beaucoup plus, pour avoir lancé des pierres. Et ce, sans l’assistance d’un avocat pour préparer sa défense ou le soutien de sa famille dont le droit de visite n’est même pas respecté. Nous pouvons aisément imaginer les séquelles psychiques et physiques que garderont ces enfants à vie.
La Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine a décidé de relayer une campagne de l’association Defence for children international, section Palestine, qui demande le respect des droits des enfants palestiniens détenus par Israël, et qui a pour objectif final la libération des enfants prisonniers. 
Parce que nous avons tous un enfant dans notre entourage : un fils, un frère, un neveu et que nous n’aimerions pas qu’il subisse ce que subissent les enfants palestiniens, nous devons participer à la campagne « Enfants Palestiniens détenus en Israël : Exigez le respect de leurs droits ! ».
Avec l’intervention de la LDH (François Della Sudda).

Share This