Aidantes informelles : agir contre les écarts de salaires femmes/hommes

Agir contre les écarts de salaires femmes/hommes (GPG) : prendre en compte le cas des aidantes informelles

Un premier projet, mené par la LDH, la Macif et des partenaires européens a montré la difficulté de concilier rôle d’aidant et vie professionnelle. Il a montré également qu’en règle générale les aidants informels sont pénalisés au niveau du salaire et de leur progression de carrière ce qui a une incidence sur leurs revenus tout au long de la vie, puisqu’ensuite, leur pension de retraite sera minorée en conséquence. Or les aidants sont surtout des aidantes. La nécessité d’assurer ce rôle renforce donc les écarts de salaires femmes/hommes (Gender Pay Gap ou GPG).

Peu ou pas connue, cette cause d’écarts de salaires femmes/hommes dus au rôle d’aidant n’est pas combattue, alors que leur nombre augmente et qu’ils sont essentiels dans une prise en charge de la dépendance à moindre coût pour la société. L’objectif de la LDH et de Macif-Mutualité  est de mener des actions pour que l’égalité de traitement F-H devienne effective. Nous avons souhaité contribuer à lutter contre ce facteur de GPG en mettant en œuvre un projet transnational, soutenu par des fonds européens avec l’IRES (Institut de recherches économiques et sociales), la CGT Rhône Alpes, ARCS (Italie), la LDH du Luxembourg, la LDH autrichienne et l’AEDH (Association Européenne pour la Défense des Droits de l’Homme).

Ce projet a démarré par un état des lieux qui a permis de dresser un panorama des politiques d’aide à la dépendance dans les pays concernés, d’étudier des cas concrets d’écarts de salaires dus au rôle d’aidante informelle, de vérifier que le GPG dû au rôle d’aidante informelle est une réalité, mais une réalité invisible, de rechercher d’une part les bonnes pratiques en entreprises et d’autre part, dans les différents contextes de politiques publiques, les solutions déjà mises en œuvre.

La mutualisation de ces données a permis de proposer une série de recommandations pour réduire ces inégalités salariales.

Un colloque transnational le 24 mai 2016 a présenté les résultats de ces travaux, nos recommandations et nos messages vis-à-vis de la société civile, des entreprises, des salariés et des pouvoirs publics. Ces analyses et propositions sont traduites en outils de sensibilisation et de communication : brochure, flyer, infographie animée en français, anglais, allemand et italien.

Ces outils sont disponibles et téléchargeables ci-après.

Nous attendons de notre campagne d’information et de sensibilisation que les partenaires sociaux et les responsables politiques  prennent conscience de la question du GPG pour les femmes aidantes et initient des réflexions et initiatives sur le sujet, afin que les aidants et le grand public soient informés des difficultés rencontrées par les aidantes informelles dans leur vie professionnelle en particulier en ce qui concerne la question des revenus.

 

 

Télécharger le livret aidants

Télécharger le flyer

Télécharger le rapport Agir contre les écarts des salaires entre hommes et femmes, prendre en compte le cas les aidantes informelles

 

 

 

 

europe

Cofinancé par le programme Progress de l’Union européenne.

Les contenus de cette publication sont de la responsabilité de la Ligue des droits de l’Homme et ne peuvent en aucun cas être repris comme le reflet des positions de la Commission européenne.

Share This