Vandalisme au MRAP

La Ligue des droits de l’Homme apprend que les locaux du MRAP ont une nouvelle fois fait l’objet d’une agression.

C’est la troisième fois que ce mouvement antiraciste est victime d’actes imbéciles jamais revendiqués mais toujours identifiables : ils sont commis par ceux qui confondent l’antisémitisme et la critique que l’on peut faire de la politique actuelle du gouvernement israélien.

La LDH assure le MRAP de sa pleine et entière solidarité.

Elle interpelle toutes les organisations sur l’absolue nécessité de se rejoindre pour marquer un désaccord commun face à de tels actes.

Rien ne peut justifier, pas même des situations extérieures à nos frontières, que l’on parvienne, à coup d’intimidation, à interdire une séance de cinéma ou que l’on s’en prenne à une organisation antiraciste.

La LDH réaffirme avec force que toute manifestation d’intolérance et de racisme est insupportable, d’où qu’elle vienne : c’est la démocratie qui serait atteinte si chacun de nous ne réagissait pas fermement contre de tels actes.

Paris, le 19 décembre 2001

Share This