Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités

Du 24 au 28 août 2021, à Nantes, se tiendra l’Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités, évènement activement préparé par la LDH auquel nous vous convions à participer.

La société civile organisée, avec toutes ses composantes inscrivant leurs actions dans les valeurs d’égalité, de solidarité, de démocratie, d’inclusion de toutes et tous, joue un rôle majeur dans nos sociétés, du local à l’international. Elle porte une grande responsabilité pour favoriser l’engagement des populations pour l’intérêt commun comme pour interpeller les autorités publiques et les institutions. À partir d’initiatives et d’expérimentations à différentes échelles elle contribue à construire des alternatives pour un monde plus juste, prenant en compte les enjeux sociaux et environnementaux.

Pour que l’impact de ces actions soit plus fort, nos associations, syndicats, et mouvements organisent régulièrement des initiatives pour se rassembler, se former, se renforcer au travers d’échanges, de débats et de construction d’initiatives… C’est ce que nous souhaitons faire avec la tenue d’une édition 2021 de l’Université d’été des Mouvements Sociaux. Plus d’un an après le début de la pandémie, il nous semble d’autant plus important que se tienne un évènement placé sous le signe des solidarités et de la construction d’un monde plus juste.

L’Université accueillera un grand nombre d’organisations de transformation sociale et de solidarité, associations, syndicats, médias indépendants, collectifs, réseaux, et les citoyen-ne-s. Des représentant-e-s de mouvements sociaux de différents pays qui partagent les mêmes combats seront présent-e-s.

Près de deux cents débats devraient se tenir, dont plusieurs dans lesquels la LDH nationale ou sa section nantaise seront parties prenantes :

  • “La pandémie du Covid-19, une crise systémique globale”, le mercredi 25 août
  • “Technologies numériques : pour l’intérêt collectif ou pour les profits ?”, le jeudi 26 août
  • “Pour une démocratie continue, participative, ouverte et populaire”, le mercredi 25 août, en présence de Nathalie Tehio et Lionel Brun pour la LDH (voir l’événement)
  • “Libertés associatives menacées : quelles stratégies pour résister et les faire avancer ?”, le jeudi 26 août
  • “Face à la répression et à la surveillance généralisée : de la résistance à l’initiative”, le jeudi 26 août, en présence de la section LDH de Nantes, de l’Observatoire parisien des libertés publiques, de l’Observatoire toulousain des pratiques policières, de Nathalie Tehio et Maryse Artiguelong pour la LDH (voir l’événement)
  • “Face aux libertés étouffées, face à la montée des idées d’extrême droite, on fait quoi ?”, le mercredi 25 août, en présence de Nathalie Tehio et Arié Alimi pour la LDH (voir l’événement)
Share This