‘Trouver des terrains d’entente’

La Ligue des droits de l’Homme de Fréjus/Saint-Raphaël est très satisfaite que le représentant de l’État, en l’occurrence Monsieur le sous-préfet, fasse appliquer la loi du 5 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage.

En effet, tout le monde sait que des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, sont depuis des siècles, victimes de pires fantasmes et sont rejetés d’un endroit à l’autre, parce que ces gens-là ont choisi le voyage comme mode de vie. Rappelons que ces gens du voyage sont régis par des lois et des régimes d’exception, visant à les surveiller et à les contrôler.

C’est pourquoi, la LDH, qui a pour mission principale de combattre l’injustice et l’arbitraire, estime qu’il est temps d’appliquer cette loi, qui a été votée démocratiquement et qui permettra à ces personnes de trouver enfin un emplacement décent et légal pour poser leurs caravanes. Dans notre République, la liberté de circuler est un droit et ce choix de vie doit être respecté.

Fréjus, le 20 janvier 2002

Contact
Ligue des droits de l’Homme
BP 442
83704 Saint-Raphaël
Tél./Fax 04.94.82.48.78

Share This