Guerre d’Algérie

Quarante ans après

Le 17 octobre 2001, le maire de Paris apposera, sur le Pont Saint Michel, une plaque à la mémoire des centaines d’Algériens assassinés par les forces de l’ordre le 17 octobre 1961.

Harkis : un crime d’Etat

La République a commis en 1962, en Algérie, un crime d’État. En laissant en Algérie, les supplétifs algériens qu’il avait employés, le gouvernement français les a sciemment exposés aux massacres qui ont été commis.