Soutien au SPIP 44

La section nantaise de la Ligue des droits de l’Homme soutient le mouvement de protestation du service pénitentiaire d’insertion et de probation de Loire-Atlantique (S.P.I.P. 44) qui tend à obtenir des postes supplémentaires.

En effet, les travailleurs sociaux effectuent un important travail d’accompagnement social auprès de 7 500 personnes et jouent, de ce fait, un grand rôle dans la prévention de la délinquance et dans la réinsertion des plus démunis pour éviter la récidive.

Créer de nouvelles places en prison n’est pas suffisant. Il faut surtout accentuer les efforts en matière de réinsertion sociale.

Nantes, le 27 octobre 2001

Share This