Solidarité avec les militants de la Confédération paysanne

La Ligue des droits de l’Homme apprend la peine de prison ferme infligée par la Cour d’appel de Montpellier envers José Bové.

Cette décision marque la volonté de réprimer une manifestation syndicale et de criminaliser le mouvement social.

Porter atteinte à la structure d’un Mc Donald, dans le cadre d’une action syndicale, serait donc comparable selon la cour d’appel de Montpellier à un vol ou à une agression.

Ce n’est pas en agissant de cette manière que l’on répondra aux vraies questions posées par l’action menée par la Confédération paysanne.

La LDH regrette que la Cour d’appel de Montpellier, en prononçant cette décision, ait fait le choix de faire prévaloir l’ordre social.

Elle assure les militants de la Confédération paysanne de son entière solidarité.

Share This