Smotrich, ministre arabophobe, homophobe, ultracolonialiste et ultra-religieux n’est pas bienvenu en France

Communiqué LDH

Bezalel Smotrich, nouveau ministre israélien des Finances et ministre adjoint à la Défense qui s’est vu confier par le Premier ministre Benyamin Netanyahou l’administration de la Cisjordanie occupée, avec pour mission d’y développer les colonies et d’unifier leur administration avec celle du territoire israélien, est invité à Paris, le 19 mars prochain, en tant que défenseur du « grand Israël » par deux associations qui défendent le même projet.

Natif d’une colonie israélienne religieuse sur les hauteurs du Golan occupées, il a fait construire sa maison illégalement hors des terres de l’Etat et en violation du plan directeur de la colonie de Kedumim en Cisjordanie occupée où il réside. Lui qui appelait encore la semaine dernière à « l’effacement des Palestiniens de la carte », reconnaît lui-même être un « fasciste homophobe », les personnes homosexuelles étant pour lui « des bêtes », et les femmes palestiniennes un danger pour la démographie. Il soutient par ailleurs la ségrégation des femmes arabes et juives dans les maternités. Face aux enfants palestiniens qui jettent des pierres aux forces d’occupation, il répond : « Soit je lui tire dessus, soit je l’emprisonne, soit je l’expulse. »

Il a appelé à « frapper sans pitié les villes du terrorisme, avec des chars et des hélicoptères » et l’a mis en pratique en initiant ce que B’Tselem a qualifié de pogrom sur la petite ville palestinienne de Huwara et en déclarant : « Je crois que le village de Huwara devrait être anéanti. Je crois que l’Etat d’Israël devrait le faire et non, Dieu nous en préserve, des individus ordinaires. » En octobre 2021, il déclarait aux députés arabes israéliens : « Vous êtes ici par erreur, c’est une erreur que Ben Gourion n’ait pas terminé le travail et ne vous ait pas expulsés en 1948. » Ses discours et ses menaces ont convaincu bien des Palestiniennes et Palestiniens que ce gouvernement allait mettre en œuvre de prochaines expulsions d’envergure. Smotrich est fondamentalement opposé à un Etat palestinien et veut soumettre le système juridique israélien à la Torah.

Devant ce déferlement de racisme fanatique et de négation des droits fondamentaux, non seulement des Palestiniennes et Palestiniens, mais de toutes celles et de tous ceux qui ne partagent pas son extrémisme politique et religieux, la LDH (Ligue des droits de l’Homme) exprime ici son indignation et la condamnation de tout ce que représente ce personnage. Bezalel Smotrich n’est pas le bienvenu sur le territoire de la République française dont la devise est « Liberté, égalité, fraternité ».

Paris, le 14 mars 2023

Télécharger le communiqué “Smotrich, ministre arabophobe, homophobe, ultracolonialiste et religieuxn’est pas bienvenu en France” en format PDF


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.