Sauvons la vie du journaliste marocain Soulaiman Raissouni

Le journalisme n’est pas un crime

Liberté pour les prisonniers politiques et d’opinion au Maroc

Appel à rassemblement signé par la LDH

Cela fait plus d’un an que le journaliste marocain Soulaiman Raissouni est détenu arbitrairement à la prison d’Oukacha de Casablanca. Son procès, systématiquement reporté, n’a toujours pas commencé ce qui rend sa détention illégale vis-à-vis de la loi marocaine qui prévoit un procès dans un délai d’un an. Rappelons qu’il a été arrêté scandaleusement et sans preuves contre lui depuis le 22 mai 2020.

Pour dénoncer ses conditions de détention et réclamer sa remise en liberté, Soulaiman Raissouni a entamé une grève de la faim illimitée depuis le 8 avril 2021. Son état de santé, déjà fragilisé par une maladie chronique dont il souffre (hypertension), s’est considérablement dégradé. Il a perdu plus de 25 kilos de son poids habituel. Son seul salut réside dans sa libération immédiate. Sans cela, les voyants étant au rouge et la mort menaçant, nous craignons le pire.

Dans cette même prison d’Oukacha et dans les mêmes conditions d’isolement, se trouve également son collègue Omar Radi qui, lui, a suspendu sa grève de la faim, commencée le 9 avril 2021, pour des raisons de santé. Atteint de la maladie de Crohn, son état de santé s’est vite détérioré. Sa détention préventive débutée le 29 juillet 2020 se prolonge comme celle de Soulaiman Raissouni sans que cela soit justifié et motivé.

C’est pour cette raison que nous, organisations signataires, appelons à un rassemblement de soutien pour exiger la libération de Soulaiman Raissouni et Omar Radi afin de leur permettre de préparer sereinement leurs procès ainsi que tous les prisonniers politiques et d’opinion dont ceux du Hirak du Rif.

Ce rassemblement aura lieu le :

Samedi 29 mai 2021, à 15h

Parvis des droits de l’Homme du Trocadéro

Métro Trocadéro (lignes 6, 9)

 SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX AU RENDEZ-VOUS

C’est un devoir de solidarité auquel nulle personne éprise de justice ne doit se dérober

Premiers signataires :

  • Comité France de soutien
  • Ligue des droits de l’Homme (LDH)
  • Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)
  • Institut Mehdi Ben Barka-Mémoire vivante
  • Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)
  • FreeKoulchi-Paris
  • Comité de Soutien au Mouvement du Rif (CSMR Paris)
  • Association Marocaine des Droits Humains (AMDH-Paris/IDF)
  • Association des Parents et Amis des Disparus au Maroc (APADM)
  • Parti Communiste Français (PCF)
  • Association des Marocains en France (AMF)
  • Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés (AIDL)
  • Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRDLHT)
  • Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives (FTCR)
  • Femmes Plurielles
  • Association Justice et Liberté au Maroc (AJLM)
  • Union syndicale Solidaires
  • Secrétariat international de la CNT-France
  • Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié des Peuples (MRAP)
  • Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS)
Share This