Résolution « Sur les gens du voyage (2) »

A Ville-la-grand, près d’Annemasse (Haute-Savoie) après le stationnement de 57 caravanes dans une zone industrielle en friche, le maire a fait bloquer l’accès, le 16 avril dernier, les faisant prisonniers dans leur accueil provisoire. Samedi 9 mai au matin, il faisait procéder à l’évacuation du site par les CRS.

La LDH réunie en congrès pour son centenaire condamne :

ces pratiques discriminatoires,

les propos à caractère raciste tenus à cette occasion par le premier magistrat de cette commune,

l’atteinte portée à la liberté de circulation :

- par l’arrêté interdisant le stationnement alors que la commune ne remplit pas ses obligations de la loi Besson pour l’accueil et le séjour des gens du voyage,

- par la fermeture de la voie menant à cette zone.

La Ligue des droits de l’homme apporte son soutien aux associations qui se sont mobilisées pour lever ce barrage et décide d’engager les suites judiciaires appropriées.

Résolution adoptée lors du 78e congrès de la LDH (Paris – 8, 9, 10 mai 1998)

Share This