Qatar : Participer à la réprobation mondiale

Communiqué LDH

La tenue de la prochaine Coupe du monde de football au Qatar est emblématique des liaisons dangereuses entre sport, argent et politique. Le choix de ce pays par la Fédération internationale de football association (Fifa) a été opéré dans des conditions qui légitiment fortement le soupçon de corruption. Il a été effectué en occultant sciemment l’aberration écologique et les violations massives programmées des droits de l’Homme.

Des dizaines de milliers de migrants venus pour la plupart de pays asiatiques ont été ainsi exploités de manière inhumaine sur les chantiers des stades et autres infrastructures, en travaillant selon des horaires illimités, pour des rémunérations dérisoires et avec un hébergement indigne, sous des chaleurs extrêmes, jusqu’à perdre la vie pour au moins six-mille-cinq-cents d’entre eux, selon des sources sérieuses.

C’est en pleine connaissance de toutes ces souffrances humaines endurées pendant des années que les jeux vont se tenir et les supporters les applaudir. S’il n’est plus possible d’empêcher qu’ils se tiennent, il est en revanche nécessaire et opportun d’en dénoncer les effets néfastes et de désigner clairement les responsables.

La LDH (Ligue des droits de l’Homme) demande ainsi aux joueurs de l’équipe de France, dont la composition reflète une diversité bienvenue, symbole d’ouverture au monde, de manifester publiquement, comme le font d’autres équipes nationales, leur désapprobation devant les conditions de réalisation des chantiers de la Coupe du monde portant gravement atteinte aux droits humains.

Elle exhorte la Fifa, impliquée au premier chef dans ce désastre humain et environnemental, à reconnaître enfin sa responsabilité, et à en tirer les conséquences en consacrant une large partie de ses gains financiers à la juste indemnisation des travailleurs victimes.

Elle invite enfin les autorités françaises, qui ont elles-mêmes œuvré pour le choix malheureux opéré, à appuyer ces démarches tout en faisant pression sur le Qatar pour que cessent les multiples violations des droits fondamentaux dans ce pays.

Paris, le 14 novembre 2022

Télécharger le communiqué LDH “Qatar : participer à la réprobation mondiale” en pdf.

 

Share This