Pour un pacte de citoyenneté

Les accords entre une partie de la droite et le Front national sont lourds d’une terrible menace pour la vie démocratique. La Ligue des droits de l’homme salue ceux qui, trop peu nombreux à droite, ont su faire passer leurs convictions avant leurs ambitions. Pour autant, ce ‘ vendredi noir ‘ de la démocratie a manifesté un mépris total des électeurs. L’entrée du FN au cœur des jeux les plus politiciens a permis de fabriquer après coup, contrairement aux engagements les plus formels et dans le dos du suffrage universel, des majorités régionales déshonorantes. Tous ceux qui ont contribué à maintenir un mode de scrutin dépossédant les électeurs du pouvoir réel portent une grave responsabilité dans ce pourrissement de la démocratie locale.

L’énorme abstention, le poids décisif de l’extrême-droite, la dénonciation inacceptable d’une ‘ classe politique ‘ opposée à la ‘ société civile ‘ sont autant de signes d’aggravation de la crise des institutions représentatives. La rénovation démocratique n’en est que plus urgente. Pour rendre à la politique sa légitimité, il faut choisir des modes de scrutin qui rendent le pouvoir aux citoyens, limiter plus strictement les cumuls de mandats et la rééligibilité indéfinie qui fabriquent des notables confiscateurs de citoyenneté, instituer des mécanismes d’initiative civique.

Il faut aussi rendre un sens à la politique. La démocratie est soluble dans le chômage. Tant que la mise en oeuvre effective du droit au travail ne sera pas la priorité réelle (et plus seulement verbale) de l’action politique, le discours anti-politique se nourrira de déceptions et de frustrations croissantes.

La Ligue des droits de l’homme se bat depuis des années pour la ‘ citoyenneté sociale ‘. Le mouvement des chômeurs a rendu particulièrement visible cette évidence qu’on n’est pas citoyen dans l’exclusion. Il est temps de redonner au mouvement social débouché et efficacité réelles, sauf à laisser grandir le discrédit du politique dans tout le corps social.

La Ligue des droits de l’homme adresse donc aux forces politiques présentes et à venir un appel pour un ‘ Pacte de la citoyenneté ‘ mettant la dignité humaine, l’égalité devant les droits fondamentaux et l’effectivité des droits sociaux au cœur des projets et de l’action politique réelle. Dans cette perspective, elle s’associera aux actions unitaires engagées par les forces démocratiques pour faire triompher les valeurs républicaines.

Paris, le 21 mars 1998

Share This