Pour les films et débats sur la question palestinienne, il faudra attendre

Communiqué de la section LDH de Créteil

Les cinémas du Palais avaient programmé pour la semaine du 21 au 27 novembre, dans le cadre du réseau Europa Cinéma (réseau européen soutenu par l’Union européenne afin de favoriser la diffusion de films européens, notamment sur le thème des rapports euro-méditerranéens), deux films du réalisateur palestinien Michel Khleifi, Noces en Galilée (déjà diffusé il y a quelques années à Créteil) et Cantique des Pierres. A cette occasion, un débat devait être animé le 23 novembre par Dominique Vidal, journaliste au Monde diplomatique.

Or, pour tenir compte des réticences exprimées par la Mairie de Créteil, les cinémas du Palais ont préféré déprogrammer ces deux films qui pourront toutefois faire l’objet d’une reprogrammation ultérieure. En effet, la Mairie de Créteil, tout en rappelant que la programmation relève du choix et de la responsabilité des dirigeants des cinémas du Palais, a souligné que la diffusion de ces deux films lui paraissait inopportune dans le contexte actuel.

La Ligue des droits de l’Homme regrette ce mouvement de frilosité auquel les autorités cristoliennes ne nous ont guère préparé, elles qui prônent et soutiennent habituellement le débat entre citoyens, comme on l’a encore récemment vu au Festival de la Ville.

La Ligue des droits de l’Homme considère que la liberté fondamentale de diffuser des œuvres culturelles que nul, dans cette affaire, ne songe à remettre en cause, se nourrit de la nécessité de débattre, en toute transparence, des problèmes essentiels qui se posent à nous aujourd’hui. Or la question palestinienne est manifestement au cœur de l’actualité, tant nationale qu’internationale, et de sa résolution dépend, pour partie, notre avenir commun.

C¹est par le débat, la rencontre de l’autre et l’incitation à l’expression des points de vue de chacun, que se construit la cohésion sociale et que se défend la démocratie, et bien plus encore par les temps douloureux que nous vivons !

Créteil, le 18 novembre 2001

Contacts : Vincent REBÉRIOUX
LDH section de Créteil – Boite Postale 68 – 94002 Créteil cedex

Share This