Pinar Selek : victime de l’acharnement judiciaire d’une justice aux ordres du pouvoir turc

Communiqué LDH

La LDH (Ligue des droits de l’Homme) est particulièrement indignée par la décision de la Cour suprême de Turquie qui vient de condamner Pinar Selek à la prison à perpétuité.

Pinar Selek, écrivaine, sociologue et militante des droits de l’Homme en Turquie (et maintenant en France) a été arrêtée en 1998 pour ses travaux de recherche sur les processus de paix et la démilitarisation. Emprisonnée, torturée, accusée d’avoir commis un attentat à la bombe au marché aux épices d’Istanbul, sur dénonciation sous la torture d’un jeune militant kurde qui s’est par la suite rétracté, elle a été condamnée puis acquittée par la cour pénale d’Istanbul à quatre reprises, en 2006, 2008, 2011 et 2014 mais le procureur a constamment fait appel devant la Cour de cassation, qui a annulé les décisions d’acquittement alors que toutes les enquêtes ont attribué l’explosion à une fuite de gaz.

Victime depuis plus de vingt ans d’un acharnement judiciaire de la part du pouvoir turc, Pinar Selek est réfugiée en France où elle a obtenu la nationalité française en 2017. Notre désormais compatriote doit donc être protégée par l’Etat français.

La LDH en appelle au président de la République pour qu’il interpelle son homologue turc afin d’obtenir l’acquittement définitif pour Pinar Selek.

Paris le 25 juin 2022

Télécharger le communiqué “Pinar Selek : victime de l’acharnement judiciaire d’une justice aux ordres du pouvoir turc” au format PDF

Share This