Le maire de Wissous, shérif de Wissous-Plage

Communiqué LDH

Le samedi 5 juillet 2014, M. Richard Trinquier, maire de Wissous, accompagné d’employés municipaux, a interdit l’accès de Wissous-Plage, lieu public, à deux femmes, au seul motif qu’elles portaient un voile. Fort d’un article du règlement intérieur de l’espace de loisirs Wissous-Plage, interdisant l’accès à toute personne portant un signe religieux. Les enfants qui les accompagnaient ont dû, eux aussi, rebrousser chemin et renoncer aux jeux, au sable et sans doute à une partie de leur enfance.

Cet incident, particulièrement scandaleux, s’inscrit dans une série d’arrêtés pris par des maires d’extrême droite et qui, tous, visent à stigmatiser une partie de la population. Le maire UMP de Wissous a voulu apporter sa pierre à l’islamophobie ambiante, en ciblant de façon manifeste deux personnes en raison de leur seule appartenance à la religion musulmane.

La Ligue des droits de l’Homme a immédiatement saisi le procureur de la République pour discrimination, et conteste la légalité du règlement intérieur devant la juridiction administrative.

Paris, le 11 juillet 2014

Share This