Loi Macron : prison pour les lanceurs d’alerte, syndicalistes et journalistes ?

Tribune

En introduisant la notion de secret des affaires, la France deviendrait le premier pays européen à pénaliser la divulgation d’informations “à valeur économique”. Lire la suite sur liberation.fr

Signataires :

Sophie Binet et Marie José Kotlicki, Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens CGT (UGICT-CGT)
Stéphanie Gibaud et Hervé Falciani, Plateforme Internationale des Lanceurs d’Alerte (PILA)
Emmanuel Vire, Syndicat National des Journalistes CGT
Pierre Tartakowsky, Ligue des droits de l’Homme
Vincent Brossel, Peuples Solidaires
Laurence Blisson, Syndicat de la Magistrature
Florian Borg, Syndicat des Avocats de France
Laetitia Liebert, Sherpa
John Christensen, directeur exécutif, Trans Justice Network
Nick Mathiason, directeur, Illicit Finance Journalism Programme
Fabrice Arfi, journaliste, Mediapart
Séverine Tessier, présidente d’Anticor
Edwy Plenel, président de Mediapart

Signez la tribune en ligne

Share This