Etats généraux des migrations : la LDH se mobilise !

Agenda des participations des sections aux EGM

 

La première session nationale des EGM est organisée les 26 et 27 mai à Montreuil. Vous aussi participez et inscrivez-vous !

 

Outre la participation aux réunions et débats et la signature de communiqués, la LDH prend part aux rassemblements avec le collectif :

  • Plusieurs associations, dont des sections LDH, organisent une Marche solidaire pour les migrant-e-s, de Vintimille à Calais, du 30 avril au 8 juillet.
    Vintimille – Marseille : du 30 avril au 13 mai (Aix-en-Provence le 10 mai)
    Marseille – Lyon : du 14 au 25 mai (Martigues le 14 mai)
    Lyon – Paris : du 26 mais au 17 juin
    La LDH tiendra un stand le 1er juin à Dijon, à partir de 18h place Wilson.
    Paris – Lille : du 21 juin au 1er juillet
    Lille – Calais/Douvres : du 3 au 8 juillet
    Consultez le programme et pour en savoir plus ou participer : rendez-vous ici !
  • Le Collectif aveyronnais des EGM organise une soirée-débat contre le projet loi « Asile et immigration » pour une véritable politique migratoire, le vendredi 18 mai à 20h00, salle St-Eloi à Rodez.
  • La section LDH Paris 5/13 participe à un collectif « Paris 5/13 Immigration Asile ». Ce collectif s’inscrit dans le cadre des EGM. La prochaine réunion du collectif aura lieu le vendredi 25 mai de 19h à 21h30, à l’ARPE au 20/22 rue Charles Fourier, Paris 13e.
  • La seciton LDH de Grenoble Métropole en Rhône-Alpes organise la Fête sans frontières au Jardin de la ville le dimanche 27 mai à partir de 11h. Retrouvez le programme de la journée.
  • La section LDH de Gisors organise, dans le cadre des Etats généraux des migrations, une réunion d’information, le vendredi 15 juin, à 20h, à Gisors.

 

Évènements passés :

  • Les organisations membres des EGM appellent à une large mobilisation du 14 au 19 avril ! Une manifestation est organisée à Paris le 15 avril partant de l’Assemblée nationale pour aller au Sénat, et un rassemblement le 16 avril de 12h30 à 14h place Édouard Herriot à côté de l’Assemblée nationale à Paris.
  • La fédération LDH de Haute-Garonne soutien l’appel à rassemblement « Contre le projet de loi asile et immigration, résistons à bras ouverts » le samedi 7 avril à 14h30, au métro Jean Jaurès (lire la suite recto et verso).
  • La section LDH Pays d’Aix-en-Provence organise, avec 500 autres organisations, une grande consultation du 7 au 30 avril (lire le programme).
  • La section LDH de Saintes du 8 au 13 avril participera aux rencontres internationales de jeunes de l’abbaye royale de Saint Jean d’Angély. Rencontre et débat avec une soixantaine de jeunes dans le cadre des EGM.
  • La section LDH d’Aix-en-Provence participera à l’organisation, le jeudi 12 avril, à la table ronde réunissant associations de solidarité de La Roya et du Briançonnais, réfugiés et spécialiste des migrations Afrique/Europe (faculté des lettres, amphi 6, à 18h).
  • La LDH Ariège coorganise une réunion publique le 13 avril à 19h, au centre multisports (40ter avenue Alsace Lorraine) à Lavelanet.
  • La section LDH de Lisieux Pays d’Auge, organise une rencontre interassociative autour des réfugiés, le vendredi 13 avril, de 18h à 19h30, à la salle Mozart à Hauteville.
  • La section LDH de Mulhouse le samedi 14 avril de 9h30 à 19h00 à la Maison de la citoyenneté à Kingersheim. Ateliers afin de dresser un état des lieux.
  • La section LDH de Nantes organisera une réunion le samedi 14 avril, de 14h à 18h30, à la Maison des citoyens du monde (2 rue Lekain).
  • La LDH de Colmar et de Mulhouse coorganisent un rassemblement, le lundi 16 avril à 10h, devant la permanence du député Bruno Fuchs, 162 bis avenue de Colmar, à Mulhouse.
  • Plusieurs organisations, dont la LDH, sont à l’initiative d’une réunion publique d’information sur la loi Asile et immigration le 16 avril à 18h30 à la Bourse du travail de Paris, salle Eugène-Henaff, 29 bd du Temple.
  • La LDH Paris 10/11, via le collectif sur les questions migratoires Paris 10/11 se réunit le 16 avril à 19h, au Maltais Rouge, 40 rue de Malte 75011.
  • La section LDH de Caen participait à l’organisation d’un événement public EGM (Calvados, Manche) le samedi 21 avril prochain : marche, à 10h, bibliothèque A. de Tocqueville ; conférences-ateliers, à la faculté de médecine (2 rue des Rochambelles) à partir de 13h30.
  • Les sections LDH de Reims, Châlons et Troyes-Aube ont participé, samedi 21 avril, à l’Assemblée locale Champagne Ardenne contre la loi Asile et immigration, à Reims, 15 Boulevard de la Paix.
  • Les sections LDH de Caen, Alençon et Avranches étaient présentes à l’un des ateliers des EGM de Caen ce samedi 21 avril.
  • La section LDH d’Angers a organisé, dans le cadre des EGM, une projection-débat « Atelier de conversation », le mardi 24 avril aux cinémas les 400 coups.
  • La LDH Toulon participera au Cercle de silence exceptionnel contre la loi Asile et immigration le 27 avril, à 18h, place la Liberté. 
  • La section LDH d’Ariège organise, le samedi 28 avril de 10h à 18h au centre culturel Olivier Carol à Foix, une journée rassemblant stands, conférences, ateliers et synthèse.
  • La section LDH de Foix appelle à une journée de mobilisation dans le cadre des EGM de Foix, de 10h à 18h, au Centre Culturel « Olivier Carol », avec ateliers, interventions et débats.
  • La LDH 93 coorganise les Etats généraux des migrations en Seine-Saint-Denis, le 5 mai, de 10h à 18h, à la Bourse départementale du travail de Bobigny (place de la Libération).
  • La LDH 32 a coprésenté, du 28 avril au 15 mai,  l’exposition « I welcome » d’Amnesty International dans le cadre des EGM, aux Cinémas d’Auch, Allée des Arts.
  • La LDH Ariège s’est réunie le jeudi 17 mai 18 h à la mairie de Foix.
  • La section LDH Paris 18 a organisé avec RESF et la Mairie du 18e, le lundi 28 mai, une cérémonie de parrainage républicain.

 

Télécharger le kit de mobilisation des EGM

Afin de faire de la période du 14  au 20 avril un temps fort de mobilisation contre le projet de loi Asile et Immigration. Pour faciliter cette mobilisation, lui donner une cohérence et un écho national, les EGM vous propose un « kit de mobilisation » ! Cliquez-ici pour télécharger le Kit

 

Qu’est-ce que le collectif États généraux des migrations (EGM) ?

 

Les EGM, ce sont 470 associations/organisations qui, en juin 2017, ont demandé au président de la République un changement radical de politique migratoire.

Faute de réponse satisfaisante, ces associations se sont organisées en collectif avec plusieurs objectifs :

– instaurer un contre-pouvoir à la politique migratoire du gouvernement, notamment le projet de loi « Asile et immigration » ;

– sensibiliser l’opinion en déconstruisant les clichés racistes sur les migrants ;

– construire collectivement une politique migratoire humaniste et respectueuse des droits fondamentaux.

Le collectif a récemment pris position contre le projet de loi « Asile-immigration », présenté le 21 février devant le Conseil des ministres. Les associations membres du collectif EGM se mobilisent actuellement dans toute la France pour montrer leur opposition au projet, en plus des actions qu’elles mènent au quotidien en faveur de la défense des droits des personnes migrantes.

La LDH, actrice de longue date pour la défense des droits des étrangers en France, participe pleinement à cette mobilisation. Que ce soit au niveau national ou au niveau local à travers ses différentes sections partout en France, la LDH participe ainsi régulièrement aux différentes actions du collectif EGM.

 

Les positionnements récents de la LDH en matière de politique d’immigration

 

Concernant les droits des étrangers

Plaidoyer inter-associatif auquel la LDH a participé, relatif à la loi Asile-immigration

L’analyse de la loi Asile-immigration et des amendements complémentaires de la Commission des lois, réalisée par l’Anafé, dont la LDH est membre.

Le 22 février 2018 , la LDH signe la proposition d’amendement du collectif Délinquants solidaires concernant le délit de solidarité, une disposition introduite dans la réglementation en 1938 et toujours en vigueur depuis.

Le collectif EGM a rédigé le 20 février 2018 un communiqué dénonçant le projet de loi Asile-immigration qui relègue au second rang le respect des droits des personnes étrangères en France et appelle à une politique migratoire réellement humaine et digne. Suite à la présentation du projet de loi, un communiqué commun montre que ce projet contient principalement des mesures qui vont dégrader la procédure d’asile et l’accompagnement social.

Face à la mise en place de la circulaire Collomb, fin 2017, organisant le recensement des personnes étrangères dans les centres d’hébergement, la LDH a saisi avec plusieurs associations le Défenseur des droits et le Conseil d’Etat afin de faire respecter le principe de l’accueil inconditionnel. Le Conseil d’Etat a rendu son avis par une ordonnance le 20 février, en retenant l’essentiel des points qui avaient été contestés par les associations requérantes !

Fin 2017, à l’occasion de la Journée mondiale des migrants, plusieurs organisations, dont la LDH, rappellent publiquement leur engagement pour une autre politique d’accueil au sein d’une tribune intitulée « L’humanité de demain se construit par l’accueil des migrants aujourd’hui ».

 

Autres communiqués au format PDF:

Rapport d’observations dans les zones d’attente 2016/2017 :  « Aux frontières des vulnérabilités »

Loi asile-immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations

D’une réforme à l’autre,  le droit d’asile en danger

Refoulement immédiat d’un enfant de 12 ans à la frontière franco-italienne : le tribunal administratif de Nice sanctionne l’administration

Recours devant le Conseil d’État contre les circulaires « hébergements d’urgence »

 

 

Concernant les droits des enfants

 

En février 2018, la LDH signe le communiqué de l’association Jujie contre le transfert à l’État de la prise en charge des mineurs isolés étrangers, ce qui de facto, les sortirait du droit commun de la protection de l’enfance, qui est en France la compétence des conseils départementaux. La LDH avait participé à la rédaction d’une lettre ouverte à Emmanuel Macron sur ce sujet en octobre 2017.

En janvier 2018, l’association InfoMIE dont est membre la LDH, appelle le gouvernement à revoir la question du financement d’InfoMIE, association engagée pour la protection des droits des mineurs étrangers isolés. Le désengagement partiel des pouvoirs publics oblige InfoMIE à réduire son activité, malgré des besoins de plus en plus importants.

A lire aussi :

Mineurs non-accompagnés : NON au recul des droits de l’enfant dans notre pays !

 

Pour nous rejoindre

Rejoignez la campagne EGM en précisant votre cadre d’action

Voir plus d’infos concernant les EGM

Adhérez à la LDH

Contactez la LDH la plus proche de chez vous pour plus d’informations

Share This